Poursuivie par l’actuel ministre de l’intérieur : Le procès de l’activiste Mourad Amiri ajourné


Le procès de l’activiste et militant Mourad Amiri attaqué en justice par l’actuel ministre de l’intérieur Salah-Eddine Dahmoune a été reporté ce matin par le juge près du tribunal de Sidi M’hamed. Le procès a été repoussé à la date du 29 septembre prochain à la demande du collectif composé de quatre avocats lesquels se sont constitués pour défendre la cause de Mourad Amiri.

« Les quatre avocats qui se sont constitués pour ma défense ont pris une décision salutaire en décidant de repousser la date du procès », nous a confié le militant.

« Le collectif d’avocats qui prend en charge mon dossier compte s’élargir pour mieux défendre ma cause, espérant que la conjoncture sera favorable pour moi le jour venu», nous a-t-il répliqué.

Rappelons que le militant en question originaire d’El Flay (Béjaïa), cadre technicien principal des transmission exerçant à la direction générale des télécommunications au ministère de l’intérieur a été suspendu de ses fonctions le 7 juillet dernier par l’actuel ministre pour des publications jugées illégales sur sa page facebook où il a adressé un appel a ses collègues pour s’impliquer dans la cause du hirak.

Il fait l’objet de deux plaintes déposés contre lui (l’une déposée à la brigade de cybercriminalité de Beb Ezzouar et l’autre au niveau de la sûreté de la daïra de Sidi Aïch) pour «incitation a un attroupement non armé » « rébellion contre l’autorité de l’état » et « injure et atteinte à corps constitués ».

Post Views: 1