Postes frontaliers algéro-tunisiens : Renforcement du dispositif de prévention contre le coronavirus


Cela fait plus d’un mois que le dispositif de contrôle épidémiologique au niveau des postes frontaliers avec la Tunisie, relevant de la wilaya de Tébessa, est mis en place dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, apprend-on d’une source auprès de la direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière.

La même source ajoute que les services de santé ont également intensifié les campagnes de sensibilisation au niveau des quatre postes frontaliers à El Meridj, Ras layoun, Bouchebka et Bétita après l’enregistrement du premier cas confirmé à Hassi Massoud en fin du mois dernier. Des rencontres de coordination entre les services sanitaires au niveau des postes douaniers des deux pays se font régulièrement pour mieux renforcer les mesures de prévention et faire face à une éventuelle infiltration sur les sols algérien ou tunisien.

Ainsi, en février, plus de 30 000 passagers, en provenance de la Tunisie via le poste frontalier de Bouchebka, ont été soumis à des thermomètres infrarouges, selon les explications fournies par le médecin Hadadi.

Un cas suspect a été enregistré et a été interdit d’entrer en Algérie. Il s’agit d’un Tunisien venu de Chine présentant les symptômes de l’épidémie dont une élévation de température dépassant les 38°, une toux et des difficultés respiratoires. Ce quadragénaire est actuellement mis en quarantaine dans un hôpital à Kasserine (en Tunisie). «Les Algériens en provenance de Tunisie et présentant une élévation de température sont pris en charge par le médecin puis orientés vers le service de prévention à l’hôpital de Bekkaria. Mais aucun cas n’est confirmé jusqu’à présent», a fait savoir M. Haddadi.

Un Bulletin de renseignements quotidiens (BRQ) sur les opérations effectuées et sur les moyens humain et matériel engagés est envoyé au service de prévention au niveau de la direction de la santé. A rappeler que 1200 personnes en provenance de pays européens et asiatiques transitent quotidiennement par ledit poste frontalier, selon la police des frontières.

Post Views: 0