PLD : «Cette présidentielle ne garantit pas le départ du système»


Le Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD) considère que «l’élection présidentielle du 12 décembre n’est rien d’autre qu’une échéance tactique pour le système de perdurer». Dans une déclaration sanctionnant la réunion de son bureau national, le PLD estime que «le système a tout intérêt à ne pas nettoyer une scène politique maillée d’associations islamistes et infestée de partis croupions biberonnés par une oligarchie corrompue».

Pour le PLD, l’assainissement de cette situation politique «passe inévitablement par la mise en chantier d’une transition démocratique, seule susceptible de neutraliser les manœuvres du système et de sectionner toutes les tentacules de ce monstre dont les capacités de nuisance sont toujours intactes». «C’est la raison pour laquelle, à l’instar de millions d’Algériennes et d’Algériens, le PLD rejette ces pseudo élections qui ne sont pas gages de probité et de transparence et encore moins la garantie du départ du système», affirme dans le même communiqué.

«57 ans de règne despotique ont épuisé un modèle politique dont le peuple a décidé de se séparer définitivement», ajoute ce parti qui appelle «tous les patriotes et les démocrates du pays à se féliciter de la mobilisation des citoyennes et citoyens du 1er novembre pour marquer de façon éclatante le 65e anniversaire du déclenchement de la Guerre de Libération nationale, pour dénoncer le climat de répression qui s’est abattue sur les militantes et les militants des partis et des associations, sur les citoyennes et les citoyens, pour exiger la libération de tous les détenus d’opinion et revendiquer avec force une transition démocratique, unique issue politique possible en mesure de mettre fin au système et d’apporter des réponses à la hauteur de la crise multiforme que vit le pays».

Il appelle en outre le mouvement citoyen à «préserver le caractère pacifique du mouvement et exiger l’unification des forces démocratiques pour affronter les résidus du système et les islamistes, afin de construire une Algérie républicaine, démocratique, moderne et sociale».

Post Views: 83