Perte de bagages à l’aéroport: que prévoient les compagnies aériennes ?

Cet été, le flux des voyageurs a été particulièrement conséquent suite à une réouverture des frontières et un assouplissement des conditions d’entrée à travers le monde. Les aéroports ainsi que les compagnies aériennes se sont vite retrouvés débordés, que ce soit en ce qui concerne la gestion des passagers ou celle des bagages qui leur appartiennent.

En plus des différents désagréments rencontrés lors de cette saison estivale lors de leurs voyages, certains passagers se sont retrouvés avec des valises arrivées en retard, et pour certains égarées.

C’est dans ce cadre que plusieurs aéroports, et plusieurs compagnies aériennes notamment Lufthansa, Swiss, Austrian, China Southern et Alaska Airlines ont décidé de mettre en place un dispositif afin de faciliter l’enregistrement des bagages.

Selon Europe 1, “on pourra bientôt déposer directement les valises sur le tapis roulant, sans passer par le comptoir d’enregistrement”, ce qui élimine l’une des étapes les plus contraignantes : la queue.

De plus, cela permet une automatisation de la procédure. Cela va améliorer la situation au vu du manque de personnel signalé, qui seraient d’après les responsables l’un des facteurs entraînant ces désagréments.

Cependant, pour l’instant les compagnies fréquemment utilisées par les Algériens comme la compagnie nationale Air Algérie, ou la compagnie française Air France n’ont pas communiqué sur la mise en place de ce nouveau système.

Comment se passe la procédure de l’étiquette électronique ?

Rien de plus simple : l’étiquette papier est remplacée par une étiquette électronique avec un écran. La programmation se fait grâce au téléphone portable, en plus des procédures habituelles, il faudra donc ajouter les informations complémentaires au préalable.

Arrivés au sein de l’aéroport, les passagers pourront donc déposer leurs bagages sur les tapis roulants sans imprimer d’étiquettes, ni de passer par la case comptoirs.

La nouveauté, c’est qu’avec ces étiquettes c’est qu’elles sont autonomes. Dotées de la technologie NFC “comme les badges d’entrée des immeubles”, plus besoin de recharger les batteries ou de changer les piles.