Office national des statistiques : Protestation des travailleurs


Les travailleurs de l’Office national des statistiques (ONS) ont tenu un sit-in, hier dans la matinée, pour réclamer leurs droits socioprofessionnels.

Le principal motif de cette action est le non-versement des salaires. La crise financière qui touche la majorité des entreprises publiques ne semble pas avoir épargné l’Office national des statiques.

Les travailleurs de cette institution étatique sont sortis de leur silence pour réclamer de meilleures conditions de travail. Dans un communiqué, dont nous détenons une copie, la section syndicale de cet organisme fait part des difficultés que subissent les travailleurs.

Une liste de revendications y est mentionnée.

«La tutelle de notre établissement est passée du ministère des Finances à celui de la Numérisation et des Statistiques. Nous avions espéré un changement depuis ce transfert de tutelle. Mais rien. Au contraire, nous avons eu un grand retard de versement de salaires. Notre dernier salaire date du 3 décembre. Nous n’allons pas attendre un retard de six mois pour réagir», déclare Omar, un des protestataires.

Dans le communiqué, la section syndicale évoque les salaires et les primes qui sont un acquis que les travailleurs ne comptent pas lâcher. C’est pourquoi, cette question d’amélioration des salaires et des primes est une principale revendication des travailleurs.

Elle est suivie par une demande d’attribution d’un statut particulier pour les travailleurs de l’Office. Ils réclament aussi une résolution définitive de la question des promotions, du plan de carrière et l’accès aux postes supérieurs.

«En gros, nous demandons une amélioration générale des conditions de travail. Le sit-in d’aujourd’hui (hier, ndlr) n’est pas organisé par la section syndicale. C’est une action spontanée des travailleurs qui n’arrivent plus à patienter. Ceci notamment que les salaires de la Fonction publique sont relativement bas. Contrairement aux coûts de la vie qui ne cessent d’augmenter», déclare Mohamed, porte-parole de la section syndicale de l’Office national des statistiques.

Les travailleurs interpellent aujourd’hui les hautes autorités du pays, notamment leur nouvelle tutelle, afin d’intervenir et surtout satisfaire leurs revendications légitimes.

Post Views: 45

Advertisements