Muharram et Achoura 2022 : comment se fête le nouvel an musulman en Algérie ?

Les musulmans du monde entier célébré ce samedi, le awal (premier) Muharram, le passage à l’an 1444 hijri. Les fidèles
s’apprêtent aussi à célébrer, lundi prochain, le Achoura qui constitue le 10e jours de Muharram.

Comme à chaque année, la date du premier Muharram diffère de l’année précédente, et pour cause, le fait que le calendrier hégirien est un calendrier lunaire, qui fait correspondre chaque premier croissant de la lune au début du mois.

Cette année, le premier jour de l’an hégirien 1444 aura lieu le samedi 30 juillet, et le Achoura le lundi 8 août.

Le premier mois de l’année musulmane

Venant juste après le mois du Hajj, Muharram est l’un des quartes mois les plus sacrés de l’Islam. Le premier jour du mois symbolisant la migration du prophète Mahomet de la Mecque vers Médine marquant ainsi le début de l’année musulmane, il est suivi 9 jour plus tard par la Achoura. L’événement religieux ayant lieu le 10e jour du muharram et dont la commémoration est particulièrement importante pour les musulmans.

Le jour du Achoura, les musulmans commémorant le jour où Moïse traversa la mer Rouge accompagné par son peuple et où il jeûna pour remercier son dieu. D’où il est de tradition pour les musulman de jeuner ce jour-là, ainsi que le suivant ou le précédent.

Le nouvel an en Algérie 

Comme dans la quasi totalité des pays musulmans, le premier jour de Muharram et Achoura sont des jours fériés en Algérie. En effet, l’événement est national, les familles algériennes, étant pour la majorité très conservatrice de ses traditions, se réunissent avec leurs proches pour faire des gateaux traditionnels, préparer divers plats succulents selon les différentes régions du pays, lire le Coran ainsi que prier et accomplir des rituelles religieux en espérant que la bénédiction de dieu soit accordée aux fidèles durant le passage à la nouvelle année, et que cette dernière apportera avec elle la joie, la tranquillité et la prospérité.