Montage automobile : vers la reprise de l’activité de l’usine Kia Algérie ?

Après des années de stand-by dans le secteur de l’automobile, la situation se débloque au mois d’octobre, avec une première annoncé faite par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui donne le feu vert aux particuliers de pouvoir importer des véhicules de moins de 3 ans. Les bonnes nouvelles s’enchainent les jours qui suivent avec la signature déjà d’un contrat entre le ministère de l’Industrie et la marque automobile italienne Fiat. D’autres annonces ont emboité le pas.

Donc pour les constructeurs automobiles, les bonnes nouvelles s’enchaînent. Cette fois-ci c’est l’usine Kia Algérie qui s’apprête à reprendre son activité prochainement.

En effet, le président de l’Association algérienne de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE), Mustapha Zebdi a annoncé, ce dimanche 13 novembre, la probable reprise de l’activité de l’usine Kia Algérie. En effet, responsable a dévoilé la nouvelle par le biais de son compte Facebook, en précisant  « La relance de l’activité de l’usine Gloviz de la marque Kia à Batna est très probable ».

Donc le président de l’APOCE a fait savoir que le constructeur automobile coréen relancera prochainement sa firme se situant niveau de la wilaya de Batna.

Coup de pression de Tebboune pour la publication du cahier des charges

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, donne un coup de pression au processus de la reprise de l’importation des véhicules neufs qui devraient être disponible à partir du début de l’année prochaine 2023. En effet, lors de la réunion du conseil des ministres de ce 14 novembre 2022 ; le chef de l’Etat a donné une instruction ferme au responsable du secteur du commerce et de l’industrie.

Tebboune a donc ordonné la publication, d’ici jeudi prochain, du cahier des charges concernant le montage de voitures et concessionnaires de véhicules.

Qu’en sera-t-il des prix des véhicules ?

Pour les futurs prix des voitures, plusieurs responsables ont annoncé une baisse. Dans le même sens, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a affirmé ce lundi 14 novembre 2022, que les prix des voitures en Algérie connaîtront une baisse dans un proche avenir.

De plus, Zeghdar a déclaré dans des déclarations en marge de l’ouverture de la 7ème édition du Salon international de la manutention au Palais des expositions aux Pins Maritimes à Alger, que le marché a traversé une étape exceptionnelle en raison du manque d’importations pendant plus de quatre ans, ce qui a créé un problème d’offre et de demande.

Pour conclure, le ministre de l’Industrie a ajouté pour appuyer ses dires qu’il est « naturel qu’après l’augmentation de l’offre, les prix baissent à leur véritable position et soient raisonnables pour tous les produits ».