Mobilisation dans les villages de la wilaya Tizi Ouzou : Des jeunes font respecter le confinement


Des volontaires  dressent des panneaux à l’entrée du village (Accès interdit aux non résidents). Ils organisent aussi l’acheminement des produits alimentaires et des opérations de désinfection tout en exhortant les villageois à rester chez eux.   

Depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus, la mobilisation s’organise dans les villes et villages de la Kabylie. Ainsi, dans la wilaya de Tizi Ouzou, la population se met au confinement dans toutes les communes où les habitants se sont cloîtrés chez eux.

Hier, au chef-lieu de wilaya, rare sont ceux qui s’aventurent à sortir juste s’approvisionner en produits alimentaires chez les quelques magasins ouverts  en ville ou dans les quartiers où des opérations de désinfection sont  quotidiennement organisées par les riverains et la protection civile. En dehors de la capitale du Djurdjura, les citoyens ont mis en place une véritable dynamique d’autogestion de la situation dans les villages qui sont carrément barricadés et isolés du reste du monde.

Les habitants ont peur de tout mouvement qui pourrait servir de vecteur de contamination au coronavirus.  En haute Kabylie, toutes les localités sont interdites d’accès aux étrangers. Les jeunes dressent une sorte de panneaux (Accès interdit sauf aux résidents)  à l’entrée du village. Ils désinfectent même les véhicules  et tous les lieux. C’est le cas d’Iferhounene, à 65 km de Tizi Ouzou.

Là, au pied de la montagne, la population est confinée chez elle comme lors des périodes de fortes chutes de neige qui ont  l’habitude de mettre la région dans un isolement total. «Nous lançons un appel à tous les citoyens à respecter le  confinement total. Evitez des sorties à l’extérieur sauf en cas d’urgence. Limitez les contacts et évitez les regroupements», tel est le message que diffusent les comités de village dans cette commune. Il en est  de même à Illiltene, Ain El Hammam et Larbaâ Nath Iratehen. Dans la commune d’Ath Yenni, la mobilisation est également au rendez-vous pour faire respecter le confinement.

Des jeunes  ont mis en place des mesures pour éviter la contamination au Covid-19. La sensibilisation est la seule planche de salut de ces villageois qui ne cessent de réitérer les appels à la prévention, que ce soit à Taourit El Hadjadj ou bien à Taourirt Mimoune. Des volontaires ont procédé aussi à la désinfection de la  polyclinique au chef-lieu communal d’Ath Yenni.

Les citoyens de Beni Douala, Maâtkas, Draâ Mizan, les Ouadhias ont également adopté le même procédé pour lutter contre la propagation de la pandémie qui ne cesse de susciter de sérieuses inquiétudes chez les populations, surtout en l’absence d’un système de santé en mesure de faire face à ce genre de situation.

Dans la région d’Azazga et de Bouzeguène, la population  est  « sur le pied de guerre » pour engager des actions afin d’éviter la contagion. Les habitants de ces localités organisent le ravitaillement tout en menant des compagnes de distribution de denrées alimentaires, notamment aux nécessiteux. Même chose à Ait Aissa Mimoun, à Ouaguenoun.

Un fournisseur de semoule s’occupe de la répartition de ce produit alimentaire aux villageois tout en offrant, à titre gracieux, une partie aux  familles démunies.

Non loin de là, à Timizart aussi, l’esprit de la solidarité d’antan est ressuscité  afin de maintenir le confinement et se prémunir de la contamination au Covid-19 surtout lorsqu’on sait que la première  victime de cette pandémie dans la wilaya de Tizi Ouzou est une originaire de cette commune. Les commerçants contribuent dans ces opérations de distribution de produits alimentaires aux villageois. Le maire Lounès Djouadi ne cesse d’informer, via les réseaux sociaux, sa population de tout développement de situation dans sa municipalité.

«J’informe l’ensemble des citoyens de la commune de Timizart et ceux d’Abizar en particulier, que le cas du nommé A. M. âgé de 45 ans, résidant au  quartier Tabarort s’est avéré négatif. Les résultats viennent d’être confirmés par l’EPH d’Azazga. Le jeune homme a un problème cardiaque et non un problème lié au coronavirus», a-t-il publié, hier, sur sa page face book. Le confinement est respecté aussi dans le versant nord de la wilaya de Tizi Ouzou.

Dans la daïra de Tigzirt, un foyer de contamination a été signalé, il y a dix jours, au village Iknache, dans la commune d’Iflissen qui enregistre une dizaine de cas positifs dont le décès de deux personnes (un homme de 67 ans et une femme de 76).  Les villageois n’ont pas cédé à la panique. Ils se sont mobilisés justement pour mettre fin à la propagation du virus à travers un confinement général.

Seuls des volontaires qui organisent l’acheminement des produits alimentaires. Ils ont aussi fermé les villages tout en procédant, en continue, à des opérations de désinfection. La solidarité, la mobilisation et le respect des consignes de prévention ont permis aux population de se prémunir de la contamination au Covid-19 dans la wilaya de Tizi Ouzou qui a enregistré 39 cas positifs dont 06 décès et 24 guérisons.

Post Views: 142