Masques de protection en tissu : Fausse bonne idée ?


Face à la propagation du coronavirus en Algérie et pénurie de masques de protection et de bavettes, notamment pour les pharmaciens et le personnel hospitalier, de nombreux appels ont été lancés sur les réseaux sociaux afin de fabriquer des masques en tissu.

Une initiative louable mais qui ne serait pas sans danger. «C’est un peu la cacophonie», avoue Ahmed Benfares, pharmacien d’officine. Il rappelle tout d’abord qu’il y a des masques homologués qui sont les FFP2 et FFP3. Cela sont étanches et protègent convenablement contre le virus. «Ce matériel est en principe et toujours selon les recommandations aussi bien nationales qu’internationales réservé aux personnels médical et paramédical en contact avec les malades», précise-t-il. Tous les autres masques et bavettes sont plus indiqués, selon lui, pour les malades que les personnes saines.

Ceci étant, M. Benfares assure que tous les autres dispositifs ne sont pas homologués mais peuvent assurer une certaine protection aux personnes non exposées durablement, à condition de respecter les règles du port du masque. «Le maillage du masque est un critère fondamental.

Reste à savoir avec quel tissu ils sont fabriqués», ajoute-t-il. Le pharmacien prévient tout de même que le tissu banal du commerce n’est pas conçu pour assurer la traversée du virus. «Le danger de l’utilisation de ces masques non homologués viendrait du fait que se croyant protégé, le citoyen négligerait les autres consignes d’hygiène plus conformes à la préservation contre le coronavirus», conclut-il.

De son côté, Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), explique qu’en cas de crise majeure et de pénurie importante, «on n’aura pas le choix que de travailler avec ce qu’on a sous la main.

C’est mieux que d’être exposé au risque infectieux sans protection». M. Merabet explique bien que d’autres types d’écrans soient fréquemment utilisés à la place des masques médicaux standards, à l’exemple des masques en tissu, des écharpes, des masques en papier, des chiffons noués derrière la tête, on ne dispose pas suffisamment d’informations concernant leur efficacité. «Si l’on utilise ces autres écrans, il ne faut les utiliser qu’une fois.

S’il s’agit de masques en tissu, les laver soigneusement, avec un détergent ménager habituel à température normale, après chaque utilisation. Et enfin, les retirer immédiatement après s’être occupé de la personne malade, et se laver les mains tout de suite», conclut-il.

Post Views: 317