Marche du 21e vendredi : A Cherchell, les manifestants ne décolèrent pas


La localité côtière de Cherchell, qui enregistre une forte affluence de touristes en cette saison estivale, continue à abriter la révolte populaire pacifique depuis le 22 février 2019.

Les manifestants ne décolèrent pas et continuent à battre le pavé, en empruntant le même itinéraire pour faire entendre leur voix. « Dawla madaniya machi âaskariya ( Etat civil, non militaire) », « Elyed fel yed  El-Issaba zidou El-Gaid, bara, bara » , « Errahlou errahlou gâa (Dégagez tous !) », « Algérie libre et démocratique», « djeich, châab, khawa, khawa  ( fraternité entre l’armée et le peuple)», tels sont les slogans scandés par les manifestants en ce 21ème vendredi.

Quelques manifestants ont quitté la procession, emblème national à la main. « Je ne peux pas continuer à manifester avec eux dit-il, car aujourd’hui, ils n’ont pas cessé de fustiger et dénigrer Gaid Salah, et les Généraux de l’ANP », déclare un manifestant en quittant la foule.

Des citoyens ont manifesté également au chef lieu de la wilaya de Tipasa, à l’instar de leurs compatriotes à Hadjout. Nombreux autres citoyens des villes de la wilaya préfèrent rejoindre la capitale, Alger, pour exiger le départ des symboles du système et réclamer le changement, en vue d’instaurer la 2e République.

Post Views: 0