L’UE propose d’exclure l’Algérie de sa liste des pays sûrs


L’Union européenne (UE) a proposé, hier, de réintroduire des restrictions aux voyages vers l’Algérie en raison d’une flambée des cas de Covid-19, a rapporté l’AFP, citant des sources diplomatiques.

La décision doit être entérinée aujourd’hui par les Etats membres, a ajouté la même source. L’actualisation de la liste, créée mi-juin pour coordonner la réouverture des frontières extérieures de l’UE, a été soumise à validation par procédure écrite après une réunion des ambassadeurs des 27 Etats membres. Cette liste est basée «en particulier» sur des critères épidémiologiques et est soumise à une révision quinzomadaire.

Elle comporte les noms des pays pour lesquels les restrictions de voyage aux frontières extérieures «devraient être levées» pour les résidents de ces pays hors Union européenne. L’enjeu est important en cette période de vacances estivales.

Il a été proposé de retirer l’Algérie après une recrudescence des cas de contamination, ont expliqué plusieurs sources européennes. Troisième pays d’Afrique le plus touché, l’Algérie a déclaré officiellement 28 615 cas de Covid-19, dont 1174 décès, depuis l’enregistrement du premier cas le 25 février, selon les chiffres de mardi.

Le pays fait face à un rebond de l’épidémie de coronavirus depuis fin juin. Le 24 juillet, l’Algérie a enregistré un record quotidien d’infections (675) sur son sol. Ce rebond des cas de contamination est dû, selon les autorités, au «relâchement» de la population et au «non-respect» des règles de prévention et de protection.

Le port du masque sanitaire est obligatoire depuis le 24 mai et les contrevenants sont condamnés à de fortes amendes. Mais de nombreux citoyens continuent à être réfractaires au port du masque et aux mesures de distanciation physique.

Pour sa part, le Maroc a été maintenu dans la liste, mais le pays reste sous surveillance en cas d’aggravation de la situation sanitaire, selon une source diplomatique, citée par l’AFP.

La liste de l’UE compte 12 pays : Australie, Canada, Georgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay et Chine, avec une condition de réciprocité.

Le retrait de l’Algérie suit ceux de la Serbie et du Monténégro, qui ont enregistré des hausses inquiétantes des cas de nouveau coronavirus. Restent exclus de cette liste les Etats-Unis, pays le plus touché au monde par la pandémie, mais aussi le Brésil et la Russie, ou encore l’Inde où la pandémie explose depuis début juillet.

Les voyages «non essentiels» vers l’Europe ont été interdits depuis le 17 mars, afin de lutter contre la propagation de la pandémie. La recommandation adoptée n’est toutefois pas contraignante : chaque Etat membre reste responsable des voyageurs qu’il laisse entrer sur son territoire.

Post Views: 28