L’examen du baccalauréat commencera demain : Les autorités à l’épreuve du coronavirus


Après un BEM très timide, le ministère de l’Education nationale est soumis à une nouvelle épreuve à l’ère de la pandémie de coronavirus. En effet, plus de 630 000 élèves sont appelés à passer le baccalauréat dans un contexte épidémiologique exceptionnel.

Les épreuves du baccalauréat, repoussées jusqu’à ce mois de septembre, commenceront demain. Selon le département de Mohamed Ouadjaout, 2261 centres de déroulement sont mobilisés et aménagés pour accueillir les 637 538 candidats. 192 295 enseignants et administrateurs sont chargés de l’encadrement durant la période de cet examen décisif, qui s’étend du dimanche 13 au jeudi 17 septembre.

Les copies seront acheminées vers 18 centres de compostage, puis vers 81 centres de correction, où 41 000 enseignants sont mobilisés pour la correction. Vu le contexte de crise sanitaire et les grands risques de propagation du coronavirus dans ce milieu scolaire, des mesures draconiennes ont été prises.

A cet effet, le premier responsable du secteur, Mohamed Ouadjaout, a insisté sur le strict respect de toutes les mesures réglementaires retenues pour la réussite de cet examen. Pour la question sanitaire, des moyens humains et matériels importants sont mis en place dans les différents centres de déroulement. Le département de Mohamed Ouadjaout évoque plus de 4 millions de masques de protection, plus de 133 000 litres de gel hydroalcoolique, plus de 25 000 distributeurs de cette solution désinfectante et 6201 pistolets thermiques. Dans un autre volet et pour répondre au souci d’un éventuel manque d’encadreurs et d’observateurs, le ministre de l’Education a instruit les 50 directeurs de l’éducation, lors d’une réunion en visioconférence, à prendre toutes les mesures préventives afin de garantir une couverture suffisante à l’ensemble des centres d’examen d’une moyenne d’un observateur pour chaque centre, avec la désignation d’un nombre supplémentaire d’observateurs pour pallier aux éventuelles absences.

Face au problème du manque de transport interwilayas, le ministre leur a demandé de coordonner avec les directions des transports de leur wilaya afin d’assurer le transport des enseignants et encadreurs résidents hors wilaya. Il est à signaler que le transport suburbain est suspendu suite aux mesures de confinement toujours en vigueur. Lors de cette réunion, le ministre a également insisté sur la lutte contre la fraude, rappelant dans ce sillage les nouvelles sanctions que risquent les fraudeurs et ceux qui les aident. En plus des peines administratives, les fraudeurs, ceux qui ont tenté de le faire et leurs complices seront poursuivis en justice.

A noter que les tranches horaires entre 8h-8h30 et 14h30-15h seront consacrées à l’orientation des candidats et leur préparation psychologique. Aussi, il est rappelé aux candidats la nécessité de se conformer aux mesures préventives. Pour éviter les regroupements, les candidats peuvent se présenter au centre d’examen dès 7h, signalant également que les épreuves de bac sportif sont programmées du 20 au 30 septembre. Les résultats du baccalauréat sont prévus pour la fin du mois d’octobre.

Post Views: 0