L’ex ministre du tourisme, Benmessaoud de nouveau devant la justice

La Chambre pénale du tribunal de Tipaza, a programmé pour le 26 septembre prochain, l’affaire de corruption dans laquelle est impliqué l’ancien ministre du Tourisme, Benmessaoud Abdelkader du temps où ce dernier était Wali de Tissemsilt. Qui porte sur la conclusion d’un contrat avec une entreprise publique spécialisée dans la construction « Edimco » dans la wilaya de Mostaganem, qui est actuellement affiliée au complexe Divandos.

Ceci afin d’établir un camp de jeunes dans la forêt d’Al-Madad, d’une valeur financière de 9 milliards de centimes, basé sur des marchés publics par simple consentement mutuel. Le dossier a été suivi par l’ex ministre du tourisme, accompagné de 23 autres prévenus. Parmi eux figure l’ancien secrétaire général de la Wilaya de Tissemsilt (M.A.), et aussi de (A.A.), le directeur Edimco à Mostaganem. Il est également accompagné du directeur du bureau d’études (HM), du contrôleur financier et du trésorier du bureau d’études. Mais aussi les membres du Conseil populaire municipal de la municipalité de Theniet el Had.

Ils sont poursuivis pour gaspillage de fonds publics, abus de pouvoir. D’une manière qui enfreint les lois et règlements et participe au gaspillage des deniers publics. Mais aussi d’avoir conclu un contrat avec un organisme public pour bénéficier de fonds publics.

Benmessaoud déjà condamné à 3 ans de prison

Il convient de noter que le tribunal correctionnel avait précédemment condamné Benmessaoud dans cette affaire à une peine de 3 ans d’emprisonnement.

En effet, le pôle pénal spécialisé dans les délits financiers et économiques du tribunal de Sidi M’hamed a condamné, ce mercredi 15 juin 2022, l’ancien ministre du Tourisme, Abdelkader Benmessaoud, à 3 ans de prison et 200 000 dinars d’amende après avoir été poursuivi dans une affaire de corruption.

Dans le communiqué que la mairie a publié sur sa page Facebook à la suite de la cérémonie, on peut lire ces lignes élogieuses : « Ils ont fait preuve d’une grande bravoure et d’un courage exceptionnel. Ils n’ont pas hésité une seule seconde à plonger dans cette eau trouble et profonde pour sauver ces deux hommes ».

Ainsi, Mohammed Lemrini, père depuis quelques semaines, se souviendra longtemps de ce fameux soir de mai 2022.