Les magistrats se joignent aux manifestations populaires à Chlef


Une première à Chlef : Des magistrats de la Cour de justice  se sont joints ce mercredi au mouvement de protestation populaire contre le système politique en Algérie .Ils ont organisé en début d’après-midi une manifestation devant le tribunal de Chlef, à laquelle ont également participé  des avocats et des greffiers  de la juridiction.

Tous unis pour la même cause, ils ont crié « juges et  avocats, khawa khawa pour imposer et défendre le droit et respecter la volonté populaire ». Ils ont à leur tour exprimé leur rejet  de la récente  offre politique du pouvoir, à savoir la prolongation du 4e mandat  en perpétrant des violations flagrantes de la constitution et en bafouant la souveraineté populaire.

Les juges ont  également dénoncé l’usurpation du choix populaire qui reste, selon eux, seul maitre de son destin. Ils ont, en outre,  réitéré leur profond attachement à l’instauration d’un Etat moderne et démocratique,   où la justice et la défense seront les garantes du   respect du droit. La manifestation des juges est intervenue quelques heures après celle des enseignants de l’éducation qui ont marché dans les rues de la ville de Chlef et organisé un rassemblement devant la direction de l’éducation.

Là aussi, les protestataires ont vivement dénoncé la prolongation du 4e mandat de Bouteflika et le « règne de Said et Bedoui », tout en rejetant la « continuité » prônée par les tenants du pouvoir.

Post Views: 83