Les hirakistes au rendez-vous à Sétif


Le deuxième anniversaire du hirak a été célébré de fort belle manière à Sétif, où une foule nombreuse avait réoccupé, hier matin, l’itinéraire des précédentes marches.

Brandissant des pancartes, banderoles et l’emblème national, les manifestants avançant en rangs serrés ont repris leurs slogans et revendications des premiers jours. Ils exigent un changement radical et la liberté individuelle et collective.

La présence d’un important cordon sécuritaire impassible n’a pas empêché les frondeurs de pointer du doigt le système et crier haut et fort leur ras-le-bol en reprenant les slogans du hirak.

Courroucés par l’inertie d’un pouvoir insensible à la détresse d’un peuple abreuvé de fausses promesses et un quotidien difficile, les hirakistes reviennent à la charge : «On continuera à marcher tant qu’on n’a pas arraché le changement total du système.» Se sentant trahis par la démarche d’un pouvoir sourd à leurs revendications, des insoumis n’ont pas manqué de critiquer le dernier remaniement du gouvernement, qu’ils qualifient de parodie. «On ne fait pas du neuf avec du vieux.

Le temps du bricolage est révolu. On ne construit pas l’Algérie nouvelle avec des politiques de plus de 90 ans», fulminent les protestataires, déterminés à reprendre la contestation pacifique. Avant de se disperser dans le calme, les marcheurs luttant pour une justice sociale, une Algérie libre et démocratique ont décidé de revenir vendredi.

Post Views: 50

Advertisements