Les étudiants organisent une agora politique à Oran


Hier, lors du 23e mardi de mobilisation, les étudiants à Oran se sont de nouveau rassemblés place du 1er Novembre, mais eu égard à leur nombre restreint (vacances scolaires obligent !), ils ont eu l’idée de transformer la marche, qui devait aller jusqu’au siège de la wilaya, en une sorte d’agora politique, qui a eu lieu sur cette place du 1er Novembre.

Ils étaient plus d’une centaine, entre étudiants, enseignants et simples passants, à avoir formé cette agora, durant laquelle plusieurs sujets d’actualité ont été débattus. Ce qui est sorti de ce forum en plein air est que les manifestants, étudiants comme enseignants, rejettent unanimement le principe de la présidentielle dès lors qu’elle est organisée par le pouvoir actuel.

Un des manifestants tenait une pancarte sur laquelle était écrit : «Les revendications du peuple sont claires et précises : dégagez tous ! Non au régime militaire ! Non aux manœuvres et non aux négociations ! Libérez l’Algérie et laissez les jeunes décider pour construire une nouvelle Algérie !» Me Mustapha Bouchachi, en séjour à Oran, a fait un bref passage à la place du 1er Novembre pendant la tenue de l’agora, et beaucoup d’étudiants se sont précipités à sa rencontre pour le saluer et prendre des photos avec lui. «Nous sommes ici pour dénoncer les manœuvres de ce régime qui veut contourner le hirak», nous explique un des enseignants universitaires, faisant référence au panel des 6 personnalités qui, selon lui, «ne sont là que pour l’organisation des élections, et non pour le dialogue». 

Post Views: 0