Les deux mineurs agresseurs de la jeune étudiante arrêtés


Leur scooter était déjà saisi avant le dépôt de la plainte de la victime

Les habitants de Annaba sont scandalisés suite à l’agression sauvage, jeudi, d’une jeune fille dans l’une des ruelles du quartier résidentiel du boulevard Ben Boulaïd.

Il était plus de 16h et le lieu pratiquement vide. La victime, S.-A., est une étudiante de 20 ans qui rentrait chez elle lorsqu’un scooter à bord duquel se trouvaient deux jeunes portant des casquettes est arrivé à sa hauteur. Brusquement, le premier lui a violemment arraché son sac avant que le second ne démarre à vive allure.

Malheureusement, les anses du sac de la victime sont restées accrochées à son épaule. L’insistance des deux malfrats pour le lui arracher a valu à la jeune fille d’être traînée sur plusieurs mètres. Tout le long de son fatal parcours, la malheureuse jeune fille criait de toutes ses forces, espérant être secourue.

En vain… Il a fallu qu’elle se retrouve coincée sous un véhicule stationné pour que les deux brigands lâchent prise avant de disparaître dans la nature, laissant derrière eux la jeune fille sous le choc et blessée.

Ils ont laissé aussi derrière eux une vidéo dont le contenu retrace toute l’agression que son auteur a immédiatement postée sur les réseaux sociaux. Un buzz s’en est suivi, vouant les agresseurs aux gémonies et interpellant massivement les services de sécurité. Parallèlement, la victime a été transportée aux urgences de l’hôpital Ibn Rochd, où elle a été prise en charge.

Le constat des médecins fait état de plusieurs blessures légères, notamment à la jambe et l’épaule droites. «Elle est toujours choquée, mais ses jours ne sont pas en danger», ont rassuré les médecins.

Les services de la sûreté de wilaya se sont emparé de la vidéo et se sont immédiatement mis à la recherche des délinquants. Exploitant son contenu, ils ont identifié l’engin roulant qui, paradoxalement, avait été saisi la veille, avant le dépôt de la plainte de la jeune fille, pour défaut d’assurance lors d’une opération de contrôle policière.

Les papiers du scooter ont permis alors d’identifier son propriétaire (18 ans), qui habite la localité de Bouzaâroura (El Bouni), et l’arrêter vendredi avec son complice (16 ans) à la cité Elysa (Annaba). Mis hors d’état de nuire, ils seront présentés aujourd’hui devant le procureur près le tribunal de Annaba pour répondre de leurs actes.

Rappelons que l’engagement des différents services de la sûreté de la wilaya de Annaba a permis, durant le mois de Ramadhan, l’arrestation d’un millier de personnes et la saisie d’une centaine de scooters, dont celui des auteurs de cette regrettable agression.

Post Views: 718