Les actions pour le rejet des élections s’intensifient à Tizi Ouzou


Des actions entreprises par la population pour manifester le rejet de l’élection présidentielle du 12 décembre et en faveur de la libération des détenus du mouvement populaire se multiplient dans la wilaya de Tizi Ouzou. Hier, une marche a été organisée dans la ville d’Azazga, à 40 kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya.

Cette action a regroupé les travailleurs de l’administration publique, comme l’APC et l’agence postale. Les protestataires ont mis en avant des banderoles sur lesquelles sont écrits les mots d’ordre du mouvement populaire enclenché depuis le 22 février dernier, pour exiger le départ du système.

Les manifestants ont également réaffirmé leur rejet de la présidentielle annoncée pour le 12 décembre prochain. Ils ont  scandé des slogans hostiles au pouvoir. La foule a sillonné les principales artères de la ville. Avant de se disperser dans le calme ; les marcheurs se sont donné rendez-vous pour de  futures actions.

Justement, dans le même sillage, d’autres manifestations sont organisées ces derniers jours à travers plusieurs communes de la wilaya de Tizi Ouzou, où des citoyens ont procédé à la fermeture des bureaux des élections pour empêcher carrément la préparation du scrutin en question. Dans certains sièges d’APC, les bureaux de préparation des élections ont été même scellés par les habitants.

Ainsi, jusqu’à hier, plus de 40 bureaux des élections ont été fermés dans la wilaya. Il s’agit, entre autres, de ceux de Beni Zmenze, Iflissen, Tigzirt, Iferhounene, Imsouhal, Ait Aissa Mimoun, Azazga, Ait Bouadou, Tizi Gheniff et Souk El Thenine, où la population tourne le dos a la prochaine consultation électorale.

Par ailleurs, il est utile de noter que les citoyens maintiennent toujours la pression en vue d’obtenir la libération des détenus, arrêtés notamment pour avoir brandi le drapeau amazigh.

La ville de Tigzirt, à 40 kilomètres au nord de Tizi Ouzou, renouera, en effet, avec la protestation de terrain à l’occasion de la marche hebdomadaire (la 13e) prévue pour aujourd’hui afin d’exiger la libération des détenus du mouvement populaire, dont Amar Acherfouche. La marche s’ébranlera, à 10h30, de la placette du cinéma Mizrana jusqu’au siège du tribunal de la ville.

Post Views: 19