Le médecin activiste libéré à Bordj Bou Arréridj


Après avoir purgé six mois de prison, le médecin activiste Khaled Chouitar a été libéré, hier.

Une peine d’ailleurs assortie d’une amende de 20 000 DA. Arrêté au mois de juin dernier, le praticien a été poursuivi pour «propos injurieux» et «exhibition du drapeau amazigh».

Traduit devant la justice, il a été condamné à 18 mois de prison dont 6 ferme. «Avant de réintégrer son poste à l’EPH de Bordj Bou Arréridj, mon client devra passer devant le conseil de discipline.

Le procès s’est parfaitement déroulé et même mon client en est satisfait», nous a dit son avocat, Me Taïri.   

Post Views: 37