Le journaliste Ihsane El Kadi maintenu en détention

La justice vient de confirmer la détention provisoire du fondateur et directeur des deux médias digitaux Radio M et Maghreb Emergent, Ihsane El-Kadi, incarcéré depuis fin décembre 2023, et c dans le cadre d’une enquête pour collecte illégale de fonds et atteinte présumée à la sûreté de l’Etat.

En effet, la chambre d’accusation de la cour d’Alger a rejeté avant, le dimanche 15 janvier, l’appel interjeté par le journaliste contre son incarcération, en « l’absence de ses avocats », a précisé à l’AFP Me Mostefa Bouchachi. « L’audience, prévue initialement mercredi, a été avancée à dimanche à l’insu des avocats de la défense, qui n’a pas été informée de cette décision. C’est une violation du droit de la défense », a-t-il ajouté.

Ihsane El-Kadi, est en détention provisoire le 29 décembre dernier après quatre jours de garde à vue. Il est soupçonné « d’avoir reçu des sommes d’argent et des privilèges de la part de personnes et d’organisations dans le pays et à l’étranger afin de se livrer à des activités susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat et à sa stabilité », avait alors indiqué la cour d’Alger.

La fille d’Ihsane El Kadi lance un appel aux autorités pour demander la libération de son père

La fille du journaliste Ihsane El Kadi, Tinhinane a lancé hier, le lundi 16 janvier, au lendemain du maintien de son père en détention, un appel aux autorités algériennes pour demander la libération de ce dernier qui se trouve à la prison d’El Harrach depuis le 29 décembre de l’année dernière.

Tinhinane El Kadi a déclaré au quotidien britannique The Guardian : « Il n’y a absolument rien dans l’affaire qui puisse justifier une détention préventive ». Ajoutant que : « Ce n’est pas un criminel dangereux et il ne peut pas fuir car [les autorités] ont déjà confisqué son passeport ».