La « scène inappropriée » d’El Adjwaa TV fait tomber le responsable

Le dossier de l’affaire de la chaine de télévision algérienne El Adjwaa ne semble toujours pas clos. Après des sanctions administratives, place aux sanctions judiciaires.

En effet, le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a ordonné le placement en détention provisoire du rédacteur en chef de la chaine El Adjwaa TV.

Le tribunal de Sidi M’hamed ne s’est pas arrêté là. Il a aussi placé sous contrôle judiciaire une journaliste et coordinatrice au sein d’El Adjwaa. D’autres employés de chaine TV devraient également être auditionnés dans les prochaines heures pour mettre la lumière sur le « dérapage » du média télévisé.

Quelle est la raison de la fermeture d’El Adjwaa TV ?

Il convient de rappeler que l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a décidé, mardi dernier, de fermer « immédiatement et définitivement » la chaîne Al Adjwaa TV. La raison : Diffusion de « scènes immorales« .

« Partant des missions et prérogatives assignées à l’Autorité de régulation de l’audiovisuel en matière de régulation et de contrôle de la scène audiovisuelle, et sur la base de ce que lui confère la loi relative à l’activité du secteur, l’ARAV a constaté des violations de l’éthique professionnelle par la chaîne El Adjwaa TV ; liées principalement au non-respect des spécificités de la société algérienne, ainsi qu’aux atteintes aux mœurs publiques, à travers la diffusion de contenu à caractère immoral et de scènes licencieuses contraires aux valeurs sociétales », lit-on dans le communiqué de l’ARAV.

« Soucieuse d’imposer le respect des exigences des lois de la République et de la réglementation en vigueur, l’ARAV a décidé la fermeture immédiate et définitive de la chaîne El Adjwaa TV, à compter de la date de publication du présent communiqué, et demande aux autorités concernées de mettre à exécution la présente décision », a precisé la même source.