La mesure est Valable pendant un mois : Maintien du confinement partiel dans 18 wilayas


C’est ce qui a été indiqué, hier, dans un communiqué du Premier ministère relatif à la situation sanitaire du pays. Sur les 29 wilayas au niveau desquelles a été appliquée cette mesure, seules dix seront toujours confinées.

Il s’agit de Boumerdès, Bouira, Relizane, Médéa, Blida, Tipasa, Alger, Oran, Annaba et Béjaïa. Par ailleurs, ce confinement partiel a été instauré sur huit autres wilayas «dont la situation sanitaire s’est dégradée», ajoute-t-on de même source, qui sont Tébessa, Illizi, El Tarf, Aïn Defla, Tlemcen, Tizi Ouzou, Tindouf et Jijel. «Les walis peuvent, toutefois, après accord des autorités compétentes, prendre toutes les mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination», signale-t-on encore dans le même communiqué.

Par ailleurs, le gouvernement a pris la décision de la levée de la mesure instituant le congé exceptionnel pour les femmes enceintes et celles élevant des enfants de moins de 14 ans, comme il est question de rouvrir les crèches et garderies d’enfants avec l’utilisation de 50% de leurs capacités seulement. Si rien n’a été dit, par exemple, sur la reprise de tous les moyens de transport, dont le métro bien entendu, celui-ci, public et privé ainsi que les taxis, reste interdit durant les week-ends au niveau des 18 wilayas concernées par le confinement partiel.

Bien évidemment, aussitôt annoncée, beaucoup d’Algériens ont commenté l’information en se posant toujours des questions relatives à l’utilité de certaines mesures, comme c’est le cas avec ce confinement partiel de 23h à 6h, une tranche horaire où habituellement il n’y a pas beaucoup de monde dans les rues au niveau de la majorité des wilayas. En d’autres termes, il y a moins de risque de contamination la nuit que durant la journée. D’autres, par contre, se sont posé des questions sur la levée de la mesure portant congé exceptionnel, alors que les transports n’ont que partiellement repris (capacités réduites, le métro qui ne fonctionne toujours pas…).

Il faut rappeler, en dernier lieu, que les autorités ont entamé le déconfinement «progressif» à la mi-août, avec la réouverture des plages et des mosquées ayant une capacité de 1000 places et plus (hormis pour la prière du vendredi).

A noter que le nombre de nouvelles contaminations enregistré avant-hier est de 348, alors qu’il était de 364 la veille. Après avoir connu une courbe croissante durant plusieurs jours, dépassant la barre des 600 cas, le nombre des nouvelles contaminations est en baisse ces derniers jours.

Post Views: 4 659