Justice : Rachid Nekkaz quitte la prison d’El Harrach

Le militant politique Rachid Nekkaz, qui était en détention pour purger une peine de 5 ans de prison, à laquelle il a été condamné en juillet 2022, quitte la prison d’El Harrach à Alger, ce mercredi 18 janvier 2023, et ce après une décision émanant du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Nekkaz annonce qu’il renonce à la politique en Algérie

Le 2 janvier de l’année en cours, Rachid Nekkaz avait annoncé qu’il renonçait à exercer la politique en Algérie, déclarant « J’arrête la politique », dans un court communiqué, publié sur sa page Facebook.

Sur ce même communiqué, on peut lire que suite à « l’annulation surprise d’une grâce de 18 mois, voici la lettre ouverte du citoyen déchu Rachid Nekkaz au Président Tebboune.

De plus, dans ce même communiqué, il est précisé que « dans mes démarches inspirées par l’illustre Émir Abdelkader à la fin de son épopée algérienne, Rachid Nekkaz a écrit à Monsieur Le Président Tebboune le 10 décembre 2022 pour lui annoncer officiellement qu’il s’était résigné, par la force des choses, à arrêter la politique en Algérie. »

Par ailleurs, il explique que Rachid Nekkaz  » souhaite désormais se consacrer exclusivement à la résolution de ses problèmes de santé (prostate, respiration nasale, audition). » Mais aussi  » à l’écriture et à sa famille qu’il a sacrifiée et abandonnée égoïstement aux Etats Unis depuis 10 ans et qu’il n’a pas revue depuis 3 ans, accaparé qu’il était par l’idée de contribuer humblement à l’édification d’un Etat démocratique dans le pays de ses défunts parents. »