Jijel :  » Il n’y aura pas de vote ! « 


La rue jijelienne a été une fois encore au rendez-vous, à l’occasion de la 35e marche du mouvement populaire, appelant au changement du système et refusant une élection présidentielle, dans un climat de terreur et dénonçant la tentative de faire promulguer en catimini la loi sur les hydrocarbures.

La foule scandera « Tahia Djazaïr, Allah yerham echouhada » ainsi que des slogans hostiles à Gaïd Salah. On entendra aussi « makanch elvot, Bedoui et Bensalah lazem itirou» (Pas de vote, Bedoui et Bensalah doivent partir), « Ramenez le Bri et les forces spéciales, on ne votera pas », « Irhalou les généraux » (Les généraux dégagez !), « Les traitres l’ont vendue ».

Sur des écriteaux brandis par des manifestants on pouvait lire « Le peuple dit non au bradage de notre capital économique », « Le peuple est plus grand que vous ». 

 

Post Views: 59