Jijel : « Echâab yourid iskat Gaïd Salah »


 « Le peuple veut la chute de Gaïd ». Ce slogan scandé par les manifestants lors de la 31ème marche à Jijel, et dont le nombre n’avait rien à envier à ceux des mois de mars et avril derniers, revenait tel un leitmotiv tout au long de l’habituel  parcours de près de 6 km.

Pour beaucoup, cette très forte mobilisation témoigne sans conteste que le mur de la peur est tombé. Parmi les slogans hostiles au pouvoir en place et au chef-d’état major, on entendra « Pouvoir assassin », « Barakat des discours des casernes », « Ramenez le BRI, ramenez les forces spéciales, on ne votera pas dans ces conditions », « Les généraux à la poubelle, l’Algérie aura son indépendance », « Organisez des élections aux Emirats ».

Par ailleurs, d’autres appelaient à la libération des détenus politiques comme « Libérez nos enfants et arrêtez ceux de Gaïd », « Allah ou akbar, Fodil Boumala », « Allah ou akbar, Karim Tabou », « Olé, Ola, emmenez-nous tous en prison ! », « On a éliminé la brouette, il nous reste la casquette ». La marche a ainsi fait une réponse claire au discours de Gaïd Salah en rejetant tout simplement sa feuille de route.

Post Views: 1