Insuline – Algérie : coup d’envoi de l’unité d’assemblage de Boufarik

L’unité d’assemblage des stylos à insuline de Boufarik, wilaya de Blida entre en service aujourd’hui. En effet, le ministre de l’industrie pharmaceutique Ali Aoun a supervisé la mise en service officielle de ladite unité. À cette occasion, le premier responsable du secteur de l’industrie pharmaceutique en Algérie a donné plus de détails à cet égard. À en croire ses propos, près de 60 millions de stylos à insuline seront produits par cette usine annuellement. 

Dans ce sillage, le ministre susmentionné a fait état de l’ouverture prochaine d’une autre usine spécialisée dans le même domaine. Et ce, au niveau de la région de Oued Smar à Alger. Ali Aoun a précisé également qu’il s’agit de la deuxième usine d’assemblage de stylos à insuline en Algérie. Après celle de Tizi Ouzou, considérée comme la plus grande dans le pays. 

En effet, l’entreprise danoise qui travaille en collaboration avec l’Algérie couvre 50 % des besoins mondiaux en matière de ce produit. Sachant que près de 2.5 millions algériens utilisent l’insuline. De ce fait, les prix de ce produit vont diminuer après l’ouverture de cette unité, indique la même source. 

Projet entre la pharmacie centrale des hôpitaux et les entreprises pharmaceutiques algériennes 

Selon ce que rapporte la chaîne Echorouk Tv, un projet de collaboration entre la pharmacie centrale des hôpitaux et les entreprises pharmaceutiques algériennes et étrangères verra le jour prochainement. En effet, ce projet vise essentiellement à remédier au problème de pénurie de médicaments. Et ce, en approvisionnant les établissements de santé régulièrement par les médicaments. 

Votre destination santé, le Centre médical Anadolu
Votre destination santé, le Centre médical Anadolu

On notera qu’il s’agit des révélations du président de L’Union nationale des personnels de la santé publique (UNPSP), à savoir El-Ayachi Ben El-Mili. En effet, les autorités responsables ont procédé à une première étape avant le lancement dudit projet. Notamment, l’installation d’une commission au niveau de la pharmacie centrale des hôpitaux. 

Cette commission est constituée d’un ensemble d’experts, techniciens et des agents administratifs. Ainsi que des pharmaciens. Ceux-ci auront pour objectif d’étudier le projet. Effectivement, il s’agit d’un grand projet qui permettra de minimiser les pénuries de médicaments, d’une part. Et créer des offres d’emploi, d’une autre part. Chose qui affectera positivement l’économie nationale.