Importation voitures en 2023 : 5 importateurs font leurs premiers pas

Depuis la série de feux verts donnés par le président Tebboune, le dossier de l’importation de voitures et de construction automobile avance à grands pas. Après la reprise de certaines usines de montage de véhicules, place maintenant aux concessionnaires.

Très attendus par les Algériens, après plusieurs années de blocage, les premières voitures devront faire leur entrée au marché algérien au début de l’année prochaine (2023). Un événement important qui devrait provoquer une baisse des prix.

Importation de voitures, où en est le dossier des demandes d’autorisations ?

[embedded content]

Intervenant ce jeudi 1er décembre sur les ondes de la radio nationale ; un responsable au ministère de l’Industrie fait le point sur l’avancement des demandes d’autorisations pour les concessionnaires de voitures.

En effet, selon Mohamed Djebili, directeur des industries sidérurgiques, mécaniques, aéronautiques et navales au ministère de l’Industrie. 5 concessionnaires ont déposé des demandes préalables pour l’obtention des autorisations. En plus de ces derniers, 122 autres candidats y ont ouvert des comptes, l’étape qui précède la demande du feu vert de l’État.

Une commission ad-hoc a été installée pour traiter ces demandes. Les postulants peuvent suivre en ligne et instantanément leurs dossiers. Fait-il savoir le responsable du ministère de l’Industrie.

Sur la même lancée, Mohamed Djebili a tenu à rappeler que l’ancienne méthode de montage de voitures est dépassée. « C’est fini les importations déguisées de véhicules. Souligne-t-il.

Dans deux ans, nous ne parlerons plus de montage de véhicules. Le nouveau cahier des charges fixe une cadence d’intégration allant de 10% à partir du 24ᵉ mois d’exercice jusqu’à 30% au terme de la cinquième année. Ajoute-t-il.

Quels seront les prix des voitures importés en 2023 ?

Mustapha Zebdi, président de l’APOCE

S’exprimant en début de semaine sur le plateau d’une chaine de télévision algérienne. Le président de l’association APOCE livre son analyse sur le sujet. Il a aussi fait quelques révélations sur les prix des voitures importés.

Selon le leader de l’APOCE Mustapha Zebdi, le prix d’entrée des véhicules vendus par les importateurs en 2023 sera à partir de 1.400.000 dinars algériens. Soit 140 millions de centimes (environ 6800 euros en marché parallèle).

Ces dernières semaines, nous sommes entrés en contact avec plusieurs concessionnaires et futurs importateurs de véhicules neufs pour se renseigner sur les prix des voitures. Fait-il le président de l’APOCE.

Nous avons évoqué avec eux plusieurs sujets, dont les prix des voitures. La surprise. L’un d’eux nous a affirmé qu’il allait vendre des voitures à un prix d’entrée de 140 millions de centimes. Il a même proposé de signer un engagement pour cela. Ajoute-t-il.