Immatriculation de véhicules : vers l’abandon de l’indicatif de wilaya

Dans une réponse à une question d’un député de l’assemblée nationale populaire, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, M. Brahim Merad, a livré des éclaircissements à propos du nouveau système que le ministère de l’Intérieur compte mettre en place afin de replacer l’ancien système des numéros d’immatriculation des automobilistes en Algérie.

Ainsi, le ministre Merad a dit, « Évidemment, nous avons procédé à l’élaboration d’un décret exécutif qui réglementera à nouveau le système des numéros d’immatriculation des véhicules. » indique-t-il.

Constitué du numéro indicatif de la wilaya de résidence, de l’année de la mise en circulation et d’un autre numéro indicatif d’enregistrement local, l’actuel système des numéros d’immatriculation sera substitué par un nouveau système qui ne portera qu’un seul numéro unique au véhicule qui le portera.

C’est ce que le ministre de l’Intérieur a expliqué, « En utilisant l’actuel système d’immatriculation, la collectivité locale ne peut enregistrer que 99.999 véhicules au niveau de ses services. Ce chiffre a été largement dépassé dans certaines wilayas. » ajoute-t-il.

Autres raisons de l’adoption d’un nouveau système pour les plaques d’immatriculation

Dans sa réponse au député de l’assemblée nationale populaire, le ministre de l’Intérieur, M. Brahim Merad a évoqué d’autres raisons qui ont accéléré les démarches de son ministère afin de mettre en place un nouveau système des plaques d’immatriculation.

Dans ce sens, le ministre de dit, « On a remarqué des pratiques discriminatoires subies par les automobilistes lors de leurs déplacements sur le sol d’autres wilayas. Ces pratiques s’étendent pour toucher des actes de vandalisme lors des événements sportifs. Certains véhicules sont sujets aux violences à cause de l’indication qu’apporte le numéro d’immatriculation. » explique-t-il.

Comment sera le nouveau système d’immatriculation en Algérie ?

Selon le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, M. Brahim Merad, le nouveau système d’immatriculation sera caractérisé par un numéro national unique au véhicule.

Ce numéro sera porté durant toute la période de la circulation du véhicule et ne sera, en aucun cas, retransmis à un autre véhicule. Ce nouveau système sera renforcé par une modernisation des cartes d’immatriculation. Ce dernier apport permettra d’identifier précisément tous les véhicules du parc automobile en Algérie.