HIMAYATEC : mise en garde contre la marque d’eau minérale Besbassa

L’Organisation algérienne pour la défense du consommateur « HIMAYATEC », continue de déployer des efforts, en vue de protéger les consommateurs algériens. Et ce, contre toute tentative d’arnaque et de fraude susceptible de nuire à la santé des principaux concernés. En effet, dernièrement plusieurs commerçants ont fait recours à des méthodes frauduleuses pour arnaquer les consommateurs. 

Vente de la viande des chats, manque d’hygiène, utilisation des produits périmés… la liste est encore longue. Selon eux, pour augmenter les gains, tout est autorisé. Même au détriment de la santé des consommateurs. De ce fait, les associations responsables ont renforcé le contrôle pour lutter contre ce phénomène dangereux. Et ainsi punir les responsables. 

Effectivement, les associations de protection visent à ce que les produits vendus sur le marché soient conformes aux normes sanitaires. Via un communiqué rendu public aujourd’hui, l’association HIMAYATEC a mis en garde contre l’eau minérale de la marque Besbassa. Dans le détail, les services du ministère de Commerce ont retiré une part dudit produit du marché. 

L’eau minérale Besbassa n’est pas conforme aux normes sanitaires 

Le communiqué dévoilé par l’association susmentionnée a donné plus de détails sur cette affaire. En effet, les services responsables ont procédé au retrait d’une part de l’eau minérale Besbassa du marché. À en croire les révélations de la même source, des analyses effectuées ont prouvé qu’un quota de ce produit n’est pas conforme aux normes sanitaires. 

On notera dans ce sillage que cela concerne la part portant le numéro 11 décembre 2022 qui correspond à la date de fabrication. sachant que la date d’expiration est le 11 décembre 2023. La source suscitée a affirmé que cette décision concerne uniquement le quota portant ledit numéro. De ce fait, les consommateurs doivent faire attention avant d’effectuer l’acte d’achat.  Cependant, les autres quotas restent propres à la consommation.