Gaz : le groupe italien Eni renforce sa présence en Algérie

Le groupe italien Eni se confirme comme étant la principale société énergétique internationale active dans notre pays. En effet, aujourd’hui, Eni a fait part de l’acquisition des activités gazières de BP (British Petreoleum) en Algérie.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi sur son site officiel, Eni a annoncé « avoir accepté d’acquérir les activités de BP en Algérie, y compris les deux concessions de production de gaz « In Amenas » et « In Salah » (participation directe de 45,89 % et 33,15 % respectivement) ».

« Les actifs « In Amenas » et « In Salah », exploités conjointement avec Sonatrach et Equinor, sont situés au sud du Sahara et leur production de gaz et de liquides associés a débuté en 2006 et 2004 respectivement. En 2021, ils ont produit environ 11 milliards de m3 de gaz, 12 millions de barils de condensats et de GPL », a détaillé le communiqué d’Eni.

Le groupe italien n’a pas manqué de souligner le fait que « l’Algérie est un important producteur de gaz et un pays clé pour Eni », rajoutant que « cette acquisition a une grande valeur stratégique pour contribuer davantage aux besoins en gaz de l’Europe et renforcer davantage la présence du groupe en Algérie ».

Ainsi, « cette opération permettra à Eni d’augmenter son portefeuille d’actifs en Algérie et, conjointement les nouveaux contrats de Berkine South et du bloc 404/208 récemment signés, permettra de nouvelles opportunités de développement synergiques, principalement axées sur l’augmentation de la production de gaz », a indiqué la même source.

En outre, Eni a indiqué que « l’acquisition est conforme à la stratégie distinctive visant à relever les défis du marché actuel de l’énergie afin de fournir une énergie sûre et durable aux clients, tout en accélérant la voie vers le net zéro ». Avant de souligner à la fin que « les autorités compétentes doivent donner leur approbation quant à cette transaction ».

Algérie – Italie : Tebboune s’entretient au téléphone avec Marratella

L’Algérie et l’Italie ont renforcé leurs relations bilatérales, notamment à travers la signature de plusieurs accords relatifs au domaine énergétique. Dimanche dernier, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé son homologue italien, Sergio Mattarella.

Au cours de cet entretien téléphonique, les deux Chefs d’États ont échangé sur les relations bilatérales, valorisant la force de ces hautes et distinguées relations entre les deux pays amis dans de nombreux domaines.

De plus, les deux Présidents ont évoqué les moyens permettant d’accélérer la mise en œuvre des résultats et des décisions émanant de leurs visites. Et ce, en insistant sur l’ouverture permanente des canaux de communication pour assurer la coordination et la concertation.

Pour rappel, le groupe italien Eni est actif en Algérie depuis 1981. « Suite à ces acquisitions et aux programmes de développement en cours dans le bassin de Berkine, en 2023, la production d’Eni en Algérie passera à plus de 120 000 barils d’équivalent pétrole par jour », a précisé le communiqué du groupe. Notant que cela « confirme davantage Eni comme la principale société énergétique internationale opérant dans le pays ».