France : une femme voilée sur un calendrier de l’armée fait polémique

La question du port du voile fait une nouvelle fois beaucoup du bruit en France. Cette fois-ci, il ne s’agit pas des tenues religieuses portées au niveau des établissements scolaire en France. Mais, plutôt de l’apparition d’une femme voilée dans un calendrier du ministère des Armées en France.

En effet, c’est à l’activiste de l’extrême droite, notamment Damien Rieu, que revient la mission de déclencher cette polémique autour de l’apparition de cette femme voilée dans ce calendrier. En effet, alors que le port du voile est interdit pour les militaires, le candidat Reconquête accuse, dans un tweet, le ministère des Armées de faire la promotion du voile islamique, dans un document public et officiel.

Sur les réseaux sociaux, Damien Rieu a partagé les images de ce fameux calendrier abordant le logo du ministère des Armées. Mais sur lequel apparaissent plusieurs photographies, dont celle de la femme portant le voile. D’après le candidat Reconquête, ce calendrier a été déjà distribué au personnel du Commissaire des Armées.

Apparition d’une femme voilée dans un calendrier des Armées en France : le ministère rétropédale

En réponse aux accusations de Damien Rieu, le ministère des Armées a dénoncé un photomontage. « Ceci est un photomontage. Soyez vigilants, ne relayez pas de fausses informations » lit-on dans un communiqué du ministère, le dimanche 6 novembre dernier.

Très vite, le ministère des Armées en France a fini par supprimer son démenti et republier un autre tweet. Dans lequel il reconnait l’authenticité de ce calendrier. Cependant, pour se justifier, ce ministère explique que le document n’est pas officiel et n’a jamais été validé par la hiérarchie.

Pour le ministère des Armées en France, le calendrier, l’objet de cette polémique, est une initiative en interne et n’a aucune valeur officielle. Son idée vise à valoriser le personnel civil du recrutement local. Par ailleurs, pour appuyer ses propos, le ministère précise que depuis 2020, aucun calendrier n’a été produit.

De son côté, Damien Rieu souligne un énorme raté de la part du ministère des Armées. Qui, n’a pas souhaité répondre davantage sur les accusations de l’activiste de l’extrême droite.