France : sous OQTF, un Algérien arrêté pour agression à Nice

Les arrestations des ressortissants algériens se multiplient en France et l’idée de l’existence d’un lien entre l’immigration et la délinquance ne fait que se confirmer. Malheureusement, de nombreux Algériens établis sur le territoire français se retrouvent impliqué dans des affaires de vols ou d’agressions.

À titre de rappel, le 3 novembre dernier, un Algérien âgé de 29 ans est passé en comparution immédiate devant le tribunal de Versailles pour tentative de cambriolage par effraction. Encore, le 9 octobre dernier, un autre ressortissant algérien a été arrêté pour tentative d’agression à l’arme blanche. Si les motifs sont nombreux, le résultat est le même, un Algérien qui tombe face à la justice française.

La plus récente arrestation remonte à ce mardi 22 novembre 2022. En effet, vers 8 h 15 du matin, une agression s’est produite au niveau de l’angle des avenues Thiers et Jean-Médecin. Et ce, près de la gare SNCF de Nice.

Sous le coup d’une OQTF, un Algérien agresse un étudiant à Nice

Selon Nice-Matin qui cite des informations confirmées de la direction départementale de la sécurité publique.  Un individu de nationalité algérienne, âgé d’une vingtaine d’année, a menacé un étudiant de 18 ans. Et ce, pour lui arracher son collier en or.

Armé d’un cutter et en infligeant un coup au visage, cet Algérien a causé une estafilade à sa victime. Légèrement blessé, le jeune étudiant a été pris en charge par des sapeurs-pompiers et transporté vers l’hôpital. De son côté, le ressortissant algérien a été interpelée par la police et placé en garde à vue.

Par ailleurs, suite à l’enquête lancée pour cette affaire, cette dernière que le mis en cause fait déjà l’objet d’une obligation de quitter le territoire français et est connu par les services de police à Nice. En effet, l’été dernier, il a été arrêté, avec deux autres complices. Et ce, pour vol et agression d’une personne âgée, puis remis en liberté. Il serait également arrêté pour vol aggravé et vol à la tire.