France : plus de 25000 titres de séjour accordés aux Algériens en 2021

Dans un dernier rapport, des chiffres clés de l’immigration en France, le service statistique ministériel Immigration – Intégration a fait part de près de 3451804 ressortissants étrangers détenteurs de permis de séjour dans la France métropolitaine.

En effet, jusqu’au 31 décembre 2021, le nombre de titres de séjours en cours de validité et des documents provisoires a enregistré une hausse de 3%.  Selon ce rapport des services statistiques Immigration – Intégration, relevant du ministère de l’Intérieur, 41.7% de ses documents ont été accordés aux ressortissants des pays du Maghreb.

Quel est le nombre d’Algériens en possession d’un titre de séjour en France ?

Selon ce document, les Algériens occupent la deuxième place de ce podium, avec notamment 25 783 permis de séjours. Ainsi, l’Algérie est devancée par le Maroc avec un Total de 35 192 documents octroyés en 2021. Par ailleurs, les ressortissants algériens sur le territoire français ont eu droit à 27 439 titres en 2019 et 23 919 permis en 2020.

Par ailleurs, parmi les 25 783 permis de séjours accordés en 2021, 1 278 documents ont été accordés pour des motifs économiques. Mais aussi, 7 443 pour des étudiants algériens et 15 127 permis de séjours accordés pour motif familial, soit une augmentation de 2.6% par rapport à 2020.

Etanchal - L’étanchéité en Algérie

En ce qui concerne le total des titres valides et des documents provisoires accordés aux Algériens en France, ce dernier est estimé à hauteur de 610 992 documents. Le Maroc dispose de 566 641 et 260 935 pour les Tunisiens.

Un titre de séjour de 4 ans pour les professionnels de la santé en France

Pour palier le manque de la main d’œuvre dans ces structures, le gouvernement français compte établir une nouvelle carte de séjour. Faisant partie de la nouvelle loi d’immigration, la carte « talent-professions médicales et de la pharmacie » vise à faciliter le recrutement des professionnels de santé en France.

D’une durée de 4 ans, cette nouvelle carte de séjours, concerne les médecins, les chirurgiens-dentistes, les sages-femmes, les pharmaciens, étrangers et algériens, mais aussi leurs familles. Le texte de la nouvelle loi de Darmanin prévoit l’octroi de cette nouvelle carte sous condition de la validation des épreuves de vérifications des connaissances, mais aussi sous l’autorisation de l’Agence régionale de la santé.