France : il volait des vélos pour s’expatrier, un Algérien condamné

Beaucoup d’Algériens partent en France pour le cadre de vie et se construire une certaine sécurité financière dans l’espoir d’une vie meilleure.
Ils se rendent vite compte que l’herbe n’est pas plus verte ailleurs, et ne peuvent plus répondre à leurs besoins quotidiens, ni prétendre à l’accomplissement des projets dont ils rêvaient.
Certains ressortissants, ont néanmoins la nationalité européenne et peuvent donc prétendre à plus d’opportunités. Malgré cela, ils se tournent vers la voie de la délinquance et de la criminalité, choisissant le chemin de la facilité afin de se remplir les poches.

Dans ce cas, le voleur a été interpellé par les autorités compétentes et arrêter les pour les actes qu’il a commis. C’est l’affaire d’un SDF d’origine algérienne, mais qui possède aussi la nationalité britannique.
L’individu âgé d’une quarantaine d’années a été arrêté à Monaco, après avoir volé trois vélos et une trottinette en l’espace de 48 heures afin de réaliser son rêve : s’installer en Australie.

Le voleur passe aux aveux sans sourciller

C’est un touriste qui réside à Cap-d’Ail qui a porté plainte. Il avait attaché son vélo devant un magasin pour aller manger un Mac Do, à son retour le deux-roues avait disparu.
Il s’est donc empressé d’aller porter plainte auprès de la sureté publique qui n’a pas tardé a visionner la vidéo de surveillante installée sur les lieux. Les autorités ont pu en tirer quelque chose car le voleur a clairement été aperçu en train de voler le vélo. Sa silhouette et sa morphologies étaient identifiables ce qui a permis aux autorités de lancer les recherches.

Suite à un signalement alors qu’il était sur le point de rompre l’antivol d’un vélo, et a donc été arrêté. A la barre, le prévenu a avoué les faits, et n’a pas cherché à nier. En effet quand on lui a clairement demandé « Étiez-vous venu à Monaco expressément pour voler? », il a répondu : « Oui! C’est plus facile! ».
Malheureusement pour lui, le voleur n’était pas au courant d’un détail crucial : la ville de Monaco est très sécurisée. Toutes les routes sont truffées de caméra et commettre un délit est vite répréhensible.

Un séjour en prison pour l’accusé

Si l’enquête, promptement menée, a permis de restituer dans la foulée au moins une bicyclette à son propriétaire, un seul plaignant est venu à la barre pour réclamer justice.
L’enquête a réussi à aboutir à l’arrestation du voleur mais aussi à la restitution d’au moins un vélo. Cependant un plaignant est venu à la barre et a demandé un dédommagement de 1.000 euros.
De plus, malgré les aveux, les autorités ont exigé un séjour en prison de deux mois, soit soixante jours mais aussi la saisie des biens et argent en sa possession, à savoir qu’il détenait aussi du cannabis et une somme de 917 euros. La peine a été prononcée par le tribunal correctionnel ce lundi 12 septembre 2022.