France : Cheb Khaled gravement accusé par son fils caché Anyss

Il y’a quelques années a reconnu la justice française, a reconnu Anyss, comme étant le fils biologique du chanteur algérien Cheb Khaled. Toutefois, la star du raï ne veut pas reconnaître ce fils « caché » né d’une ancienne relation amoureuse. Anyss, âgé aujourd’hui de 27 ans, ne rate aucune occasion pour affirmer son affiliation à l’artiste algérien.

Et depuis, la guerre opposant Cheb Khaled et son fils « caché » Anyss ne semble pas vouloir connaître de fin. En effet, les deux ne cessent depuis des années de se lancer des accusations par médias interposées.

Cependant, cette fois-ci les choses semblent s’aggraver, en effet, dans une vidéo publiée sur son compte Instagram, celui qui se présente comme le fils de Cheb Khaled a accusé ouvertement son père de vouloir l’envoyer en prison.

Anyss Hadj Brahim raconte dans sa vidéo en disant « Je me présente devant vous dans un contexte particulier, car je sors tout juste d’une garde à vue plus un déferrement devant le tribunal correctionnel de Nanterre ». Il ajoute qu’il a été convoqué au commissariat de Colombe, mercredi passé suite à une plainte déposée lui. C’est en s’y rendant qu’il découvre que cette plainte son géniteur, Cheb Khaled, qui a déposé cette plainte contre lui.

Il affirme qu’une fois sur place il prend connaissance du motif de la convocation, en disant « J’aurais commis dans le territoire du Val-d’Oise, entre le 1er décembre 2021 et le 8 novembre 2022, un harcèlement contre Hadj Brahim Khaled, connu sous le nom d’artiste Cheb Khaled, par des propos ou des comportements répétés ayant pour objet une dégradation dans ses conditions de vie, se traduisant par une altération de sa santé physique ou mentale ».

Anyss interdit de rentrer en contact avec Cheb Khaled

Anyss continue en expliquant qu’après une garde à vue de 24 heures et affirme que le juge des libertés et de la détention lui a signifié de ne pas se rendre au domicile de la victime, Cheb Khaled et se présenter au commissariat périodiquement. « S’abstenir de rentrer en relation avec la victime de quelque façon que ce soit », ajoute-t-il. Anyss se défend sur sa vidéo en montrant son passeport au nom de Hadj Brahim, et en affirmant clairement « Je ne suis qu’un fils qui cherche à contacter son père et je ne vois pas où est le harcèlement ».

De plus, le mis en cause, annonce que son procès au lieu le 20 mars 2023 devant la 20e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre. « Je serais au procès face à mon père Khaled Hadji Brahim qui, d’ailleurs je suis certain, ne sera pas à l’audience », précise-t-il.

Anyss conclut sa vidéo en promettant qu’« Après ce cirque du 20 mars, je vais l’attaquer en justice aussi et on va taper là où ça fait mal ». En ajoutant également « Je vais me battre jusqu’au bout et on va avoir gain de cause ». Et que « Toute ma vie, on m’a vu comme un illégitime et ça continue. Je ne cherche pas la fortune, je veux juste être reconnu à ma juste valeur et parler à ce qui me reste de famille ».