Femme voilée refoulée d’un restaurant: la propriétaire jugée en France

Le port de tenues religieuses continue à faire du bruit en France. En effet, le printemps dernier, une femme voilée dans les Pyrénées-Atlantiques, près de la frontière avec l’Espagne, s’est vu refusée à l’entrée d’un restaurant d’Hendaye.

Accompagné de son fils, ce dernier n’a pas hésité à filmer la scène et la poster sur les réseaux sociaux. La propriétaire du restaurant en question, a ouvertement exprimé son souhait de ne pas voir « une femme habillée comme à la préhistoire » dans son établissement. Par ailleurs, suite aux commentaires qui ont inondé le restaurant, sa propriétaire a expliqué qu’elle n’accepte rien qui peut apparenter à outil de soumission de la femme », rapporte Sud Ouest.

Femme voilée refoulée d’un restaurant en France : la propriétaire mise à l’amende

refusant de voir sa maman humiliée à cause du port d’un simple voile, le fils de cette cliente a déposé plainte pour discrimination au niveau du commissariat de Pau.  En effet, lors de son procès tenu le 15 novembre dernier, la femme voilée en question a fait savoir qu’elle s’est sentie très humiliée, « comme des sous-citoyens ». Par ailleurs, l’argument que la propriétaire sexagénaire a accepté l’entrée de cliente sous condition, notamment celle d’enlever son voile, a été soulevé.

De son côté, durant ce procès, le parquet de Bayonne a requis une amende de 600 euros. Cependant, le mardi 29 novembre dernier, le tribunal de Bayonne a suivi ces réquisitions et a reconnu cette sexagénaire coupable pour discrimination fondée sur la religion.

En plus de cette amende, la propriétaire de ce restaurant devra verser la somme de 1300 euros en guise de préjudice moral subi par la femme voilée et son fils. Le tribunal chargé de cette affaire a également prononcé contre la propriétaire du restaurant en question l’obligation de suivre un stage de citoyenneté dans le but d’apprendre les valeurs de la république.