Face à la propagation du Covid-19 : Couvre-feu à Alger et Blida en confinement total


Le président Tebboune a, à l’issue d’une réunion du Haut Conseil de sécurité hier, décidé un certain nombre de mesures plus rigoureuses à l’effet de lutter contre la propagation de la pandémie en Algérie.

Les autorités annoncent de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus dans le pays. Réuni hier à Alger, le Haut Conseil de sécurité décide d’abord de procéder à un confinement total de la wilaya de Blida pour une durée de 10 jours renouvelable, avec interdiction de sortie, sauf nécessité absolue et sur autorisation de la gendarmerie ou de la police.

Selon le communiqué du Haut Conseil de sécurité, des barrages seront dressés à l’entrée de la wilaya pour faire respecter cette décision et empêcher les entrées et sorties. «Des mesures d’exception seront prises pour assurer l’approvisionnement de la population en produits sanitaires et alimentaires», lit-on dans ce communiqué.

L’autre mesure importante annoncée porte sur l’instauration d’un couvre-feu, de 19h à 7h, à Alger. «Cette mesure sera étendue à toutes les wilayas où est apparu et où apparaîtra le virus, conformément aux observations quotidiennes du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière», ajoute-t-on dans le même communiqué, précisant qu’«un décret exécutif sera publié pour préciser les dispositions prévues à travers cet ensemble de mesures».

Le Haut Conseil de sécurité décide également d’interdire tout rassemblement de plus de deux personnes. Cette mesure s’appliquera aussi aux taxis ou tout autre moyen de transport privé.

De plus, la mesure de libération de 50% des effectifs est, selon la même source, applicable également aux secteurs économiques et services publics et privés, dont les pertes occasionnées seront examinées et évaluées pour une prise en charge ultérieure par l’Etat. D’autres mesures avec effet immédiat ont été aussi prises.

Elles portent sur la fermeture de tous les cafés, restaurants et magasins, à l’exception de ceux d’alimentation (boulangeries, laiteries, épiceries, étals de fruits et légumes). «Tout contrevenant à cette mesure de fermeture se verra retirer sa licence et porter sur une liste noire (blacklisté) et n’aura plus aucune licence d’exploitation ; pour les autres commerçants, il s’agira de la fermeture du local avec retrait du registre du commerce et interdiction définitive d’exercer», précise la même source.

Les autorités ordonnent aussi la fermeture des salles des fêtes, de célébration de festivités familiales et autres. «Tout contrevenant s’exposera, en cas de récidive, à interpellation et sanction au motif de mise en danger d’autrui», met en garde le communiqué.

Selon le même document, dans tout établissement et lieu recevant le public, doit être respectée une distance de sécurité obligatoire d’au moins un mètre entre les personnes, à charge pour les administrations concernées de veiller au respect de cette distance de sécurité, au besoin en faisant appel à la force publique.

Les taxis seront également interdits de circuler à travers tout le territoire national. En cas d’infraction, la licence de taxi sera retirée au contrevenant. Les services des Douanes sont instruits, selon le même document, à l’effet d’alléger les procédures de dédouanement des équipements médicaux et produits sanitaires dédiés à la lutte contre le coronavirus Covid-19 à travers la mise en place d’un couloir vert.

Post Views: 661