Espagne:  La  diaspora Algérienne de Valence se mobilise contre le 5 e mandat de Bouteflika


Depuis le 22 février, la mobilisation ne cesse de grandir en Algérie et  à l’étranger. Des millions  d’Algériens sortent dans la rue pour exprimer leur rejet d’une nouvelle candidature du président Abdelaziz Bouteflika.

En soutien au mouvement en Algérie contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, des centaines de  membres de la communauté algérienne établie à Valence en Espagne , se sont rassemblés,  samedi 09 mars dans une atmosphère bon enfant  à la place Alfonso el magnánimo, située à une centaine de mètre  de la délégation du gouvernement espagnol.

“Le peuple ne veut ni Bouteflika ni Saïd” en référence à Saïd Bouteflika, le frère du président, ont scandé  quelques  600 manifestants venus de Valence et ses environs. “Non au 5éme  mandat et non à la dictature  “.” Pour une Algérie libre et démocratique ” proclamaient les pancartes, qui flottaient entre des drapeaux Algériens.

Mouloud Talbi, un des organisateurs de cette manifestation  rêve d’une deuxième république. Il espère une nouvelle constitution, une Algérie libre, sociale, ouverte à tout le monde. “Je suis très fière de la mobilisation, on veut qu’ils laissent la place aux jeunes”, se réjouit  Talbi.

” Depuis 1962, l’Algérie est gouvernée par un  système corrompu,  l’Algérie est à plat, alors que nous avons  un pays potentiellement très riche. Que laisse-t-on aux générations futures ?”, s’insurge Nina, une manifestante, drapeau algérien sur les épaules et le visage peint  en vert et rouge.

“Le président  est inconscient, il n’existe plus, c’est  son entourage qui profitent dans son dos “, dénonce un manifestant A M,  51 ans, installé à Valence  depuis 20 ans. ” Nous voulons un vrai changement, ils sont allés trop loin, ils ont dépassé les limites “.

Une foule de tout âge  s’est rassemblée sur la place Alfonso el  magnánimo, durant plusieurs heures. Il y avait  des jeunes hommes, des femmes, mais aussi beaucoup de familles avec leurs enfants. Reprenant des chants patriotiques, tous les manifestants,  dénoncent ce qu’ils appellent “une mascarade “, qui est pour eux cette cinquième candidature du président Bouteflika.

La diaspora veut montrer son soutien aux manifestants qui sont mobilisés en Algérie, dont ils partagent les revendications. Pas de 5ème mandat pour le président Bouteflika, mais aussi le départ de l’ensemble de la classe dirigeante. Un système politique, qui n’est plus en adéquation avec les préoccupations de la population et des jeunes en particulier. Ils réclament un changement pacifique.

Beaucoup manifestent pour la première fois, surtout des jeunes qui n’ont connu finalement que l’ère Bouteflika et qui estiment que la classe politique est totalement déconnectée de la réalité. Ils ont scandé durant toute la manifestation “système dégage”, ” a bas le pouvoir corrompu, oui à l’Etat de droit “,  “sans violence, partez “, ou encore “on veut une période de transition “.

Post Views: 249