Enseignement Supérieur : coup d’envoi de l’année universitaire 2022

C’est à Mascara, à partir de l’université « Mustapha Stambouli » que le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Kamel Baddari a donné, ce samedi 17 septembre, le coup d’envoi officiel de l’année universitaire 2022/2023. En effet, Baddari donné à partir de Mascara le coup d’envoi de la nouvelle année universitaire qui compte plus de 1.700.000 étudiants et étudiantes, dont 333.000 nouveaux inscrits, parmi les nouveaux bacheliers, accueillis dans les différents établissements universitaires à travers le pays.

Durant ce coup d’envoi, le ministre a assuré que son secteur continuerait les améliorations ordonnées par le Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, pour atteindre les objectifs stratégiques du programme de ce dernier. Tout en remerciant les travailleurs de son secteur, mais également les partenaires sociaux et les étudiants pour leur rôle dans la stabilité de l’université algérienne.

Le ministre a également tenu à mettre en évidence la nécessité de l’ouverture des universités sur l’environnement économique et social. En encourageant aussi les enseignants chercheurs et les étudiants porteurs de projets à enrichir l’économie du pays.

Par la suite, Baddari a soulevé la nécessité de réviser les formations en place, en les dirigeant vers les métiers d’avenir comme l’intelligence artificielle, mais aussi la médecine, les transformations économiques et géopolitiques, le monde de la robotique et la transformation énergétique.

De nouveaux postes d’enseignants ouverts et réception de plus de 45.000 nouvelles places pédagogiques

Il est à noter que le secteur a bénéficié de l’ouverture de 2.100 nouveaux postes d’enseignants afin de renforcer l’encadrement pédagogique des établissements d’Enseignement supérieur, ce qui a permis d’atteindre 65.000 enseignants de différents grades dont 47% ayant le grade de professeurs.

Mais aussi renforcé pour cette rentrée universitaire 2022 par la réception de 45.000 nouvelles places pédagogiques à travers le pays, en plus de 20.000 lits réceptionnés dans plusieurs résidences universitaires dans plusieurs wilayas.