Enseignement de l’anglais : le ministre évoque de nouveau le dossier

Cette année plusieurs améliorations mais aussi modifications et changements ont touché le secteur de l’éducation en Algérie. On compte des améliorations au niveau du poids des cartables notamment avec des solutions apportées par le ministère de l’Education nationale. Cependant, il y’a un sujet qui fait réagir depuis des mois, celui de l’introduction de la langue anglaise à partir de la 3ème année du cycle primaire.

En effet, l’introduction de l’anglais à partir de la 3ème année primaire a marqué la rentrée scolaire de cette année. A cet effet, un recrutement a été fait durant cet été, et des milliers d’enseignants ont pu être embauchés, pour assurer cette première en Algérie.

Après leur recrutement, ces enseignants ont pu bénéficier avant la rentrée scolaire, qui a lieu hier, mercredi 21 septembre 2022, d’une formation prépatoire dispensée par des inspecteurs de l’éducation nationale, avec plusieurs volets abordés.

Cependant, lors d’une conférence de presse, en marge du deuxième jour de la rentrée scolaire 2022, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, a déclaré que les professeurs d’anglais qui n’ont pas reçu une formation préparatoire ne sont pas autorisés à enseigner. Il a aussi souligné que la validité du contrat des nouveaux enseignants est liée à la formation de 60 heures qui leur a été dispensée du 8 au 19 septembre.

Hier mercredi 21 septembre 2022, le ministre de l’Education avait indiqué que des experts et des spécialistes étaient chargés d’encadrer et de former les professeurs d’anglais. Il a ajouté que le professeur de cette langue, que le président de la République a décidé d’enseigner dès la troisième année du primaire, est titulaire d’un baccalauréat ou d’un bon niveau. Soulignant l’importance de s’appuyer sur les diplômés de l’Ecole Supérieure des Professeurs. La formation se poursuivra tout au long de l’année.

Création du poste d’inspecteur en langue anglaise

Durant, la meme conférence d’hier, le ministre de l’Éducation nationale, Abdelhakim Belabed, avait annoncé la création du grade d’inspecteur en langue anglaise. Ce dernier avait déclaré « Un poste d’inspecteur en langue anglaise sera créé au niveau du primaire, car ce poste n’existe pas jusqu’à présent ».

Le ministre de l’Éducation avait aussi déclaré que plus de 20 000 écoles ont bénéficié du manuel scolaire d’anglais. En précisant que le livre est disponible dans toutes les écoles, sans exception, afin d’enseigner la langue anglaise, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

L’introduction de l’anglais au primaire est « un défi relevé », estime le ministre

Hier, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, avait estimé que l’introduction de la langue anglaise en 3ème année du palier primaire, dès cette année scolaire 2022-2023, est un défi relevé par l’Etat permettant aux élèves d’apprendre cette langue universelle. Ce dernier a donné le coup d’envoi de cette année scolaire à partir de l’école primaire Lalla Fathma N’Soumer dans la wilaya de Djanet.

Indiquant aussi que le secteur « a été au rendez-vous en mobilisant tous les moyens humains et matériels pour relever le défi de l’enseignement de la langue anglaise en 3è année primaire ».