ENIE : Lancement de fabrication de respirateurs automatiques contre le COVID-19


L’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) entame la conception et la fabrication d’insufflateurs artificiels et de respirateurs automatiques pour renforcer les dispositifs des hôpitaux face à la pandémie du CONVID-19, a indiqué hier, dans un communiqué, le ministère de l’Industrie et des Mines.

«Cette initiative intervient pour contrer le problème lié au manque de ces dispositifs dans les hôpitaux, qui entravent grandement le travail des professionnels de la santé dans l’accomplissement de leur devoir d’assistance aux malades», selon le communiqué. L’ENIE, filiale du groupe public Elec El Djazaïr, sise à Sidi Bel Abbès, s’est engagée, dans ce cadre, à concevoir un «mécanisme d’insufflateur artificiel» qui remplacera l’intervention manuelle d’assistance respiratoire à travers les moyens traditionnels. «L’insufflateur en question est une version extrêmement simplifiée des respirateurs artificiels classiques», explique le ministère de l’Industrie.

Au stade de prototype, l’insufflateur artificiel a été spécialement conçu, développé et configuré pour répondre aux besoins des patients dont les capacités respiratoires auraient été affectées des suites d’une infection virale ou autres maladies. Le prototype est ainsi destiné aux malades nécessitant une assistance automatisée pour le maintien ou l’amélioration de la fonction respiratoire.

Toujours selon le ministère de l’Industrie, l’ENIE a également lancé un processus de fabrication de respirateurs automatiques suite à la décision de la société Medtronic de céder ses droits d’auteur sur l’invention du système de respiration médicale PB560.

Post Views: 1