En détention depuis novembre 2019 : Walid Nekiche attend toujours son jugement


L’étudiant Walid Nekiche a bouclé hier son neuvième mois sous les verrous. Incarcéré à la prison d’El Harrach, ce jeune de 24 ans a été arrêté lors de la marche des étudiants du mardi 26 novembre 2019, à Alger.

Mokrane Sonia, une des ses avocates, décrit un jeune qui a totalement «maigri et est affaibli en raison de l’injustice dont il se sent être victime». «Cet étudiant vit un véritable drame. Cela fait plusieurs mois qu’il n’a pas vu sa famille. On lui a même interdit de leur parler au téléphone, alors que cela est son droit le plus absolu», souligne-t-elle. Malgré la fin de l’instruction en juillet dernier, la date de son jugement n’a toujours pas été fixée, accentuant les malheurs et le désarroi de sa famille, indique l’avocate. «Walid est étudiant en sciences de la mer. Son incarcération lui a déjà fait perdre une année d’étude.

On l’a oublié parce qu’il n’est pas une figure du hirak. Il est issu d’une famille démunie et il n’a rien commis de grave pour qu’il soit maintenu en détention», estime-t-elle, en dénonçant «la solidarité sélective» avec les détenus d’opinion. Natif du village Aït Messaoud, dans la commune de M’kira, aux limites frontalières entre Boumerdès et Tizi Ouzou, le prévenu aurait subi de mauvais traitements après son arrestation par les services de sécurité. Une plainte a été déposée par ses avocats à cause des actes de violence dont il avait fait l’objet. Plusieurs marches ont été organisées dans sa localité et au chef-lieu de daïra de Tizi Ghenif par des militants du hirak et ses amis en vue de réclamer sa libération.

En vain. Dans une vidéo postée il y a deux semaines sur les réseaux sociaux, Me Haddouche, un membre du collectif de la défense, précise que Walid est poursuivi pour «atteinte à la sécurité nationale» et «complot contre l’Etat». Des accusations qui suscitent l’étonnement parmi les habitants de son village. Certains parlent d’«un jeune très calme et éduqué qui a participé aux marches du hirak comme des milliers d’autres Algériens». Intervenant dans la même vidéo, sa mère éplorée espère la libération de son fils dans les meilleurs délais.

Post Views: 534