Discours à la nation à l’occasion de la fête du trône : La diversion de Mohammed VI


Dans son traditionnel discours à l’occasion de la fête du Trône prononcé samedi soir, le roi Mohammed VI s’est étalé sur les relations entre l’Algérie et le Maroc. Intervenant en pleine grave crise diplomatique entre les deux pays, le souverain marocain a vite enfilé les habits de réconciliateur qui ne veut que du bien à son voisin, invitant d’emblée ses «frères» en Algérie à œuvrer «de concert et sans conditions» à l’établissement de relations bilatérales «fondées sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage».

Le souverain marocain, dont les apparitions politico-médiatiques sont rares, a affirmé que «la sécurité et la stabilité de l’Algérie, et la quiétude de son peuple sont organiquement liées à la sécurité et à la stabilité du Maroc». Enchaînant les mots de bienveillance, Mohammed VI a assuré que «ce qui touche le Maroc affecte tout autant l’Algérie ; car les deux pays font indissolublement corps».

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
0

Advertisements