Décès d’un Algérien aux USA : le Consulat général d’Algérie réagit

Nacef Mohamed Zin-Eddine, un membre de la diaspora algérienne établie en Arizona aux États-Unis d’Amérique, est décédé en décembre dernier. Sa dépouille risquait l’incinération, car les services locaux n’avaient pas réussi à joindre des membres de sa famille. Cependant, le Consulat général d’Algérie à New York a réagi et a pris ce cas en charge.

Dans un communiqué rendu public le 7 janvier dernier, le Consulat général d’Algérie à New York (États-Unis d’Amérique) a fait part du décès de Nacef Mohamed Zin-Eddine, un membre de la diaspora algérienne établie en Arizona aux USA.

Après avoir présenté ses sincères condoléances suite à cette tragique nouvelle, le Consulat général d’Algérie à New York a fait savoir que « la dépouille du défunt allait être transportée en Algérie en vue de son inhumation, et ce, après parachèvement des procédures applicables ».

« C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Nacef Mohamed Zin-Eddine, membre de la diaspora algérienne établie en Arizona, USA. En cette douloureuse circonstance, nous présentons nos sincères condoléances et notre profonde sympathie. Priant Allah Tout-Puissant d’accorder au défunt Sa sainte miséricorde, de l’accueillir en Son vaste paradis et de prêter patience et réconfort à ses proches. À Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons », a écrit le Consulat général d’Algérie à New York dans son communiqué.

La dépouille du défunt risquait l’incinération

Il est à rappeler qu’un membre de la diaspora algérienne aux USA avait posté un message sur Facebook dans l’espoir de trouver le contact ou de localiser un membre de la famille du défunt en Algérie ou en Amérique.

En effet, dans son message, il avait indiqué que « la dépouille du regretté risquait l’incinération durant ce mois de janvier, si aucun membre de sa famille ne se présentait auprès des services locaux en vue de réclamer son corps pour l’enterrer ».

D’ailleurs, il avait aussi joint à son appel une lettre émanant du Département de Santé Publique du Comté de Maricopa en Arizona (USA) qui avait laissé à disposition son contact pour toute éventuelle information concernant le défunt ou sa famille.

Toutefois, le même document n’avait pas manqué de noter que « dans le cas ou il ne recevait pas de réponses dans un délai de 15 jours de la date de la lettre, les services compétents procéderaient à l’incinération de la dépouille du défunt Zin-Eddine ».