Corruption, trafic d’armes, drogue, migrants… : Le nouveau champ d’intervention de la DCSA


Les prérogatives de la Direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA) ont été renforcées. Selon un décret présidentiel publié au Journal officiel numéro 56 du 18 juillet dernier, portant création, missions et organisation d’un service central judiciaire de la sécurité de l’armée, la DCSA est désormais autorisée à enquêter sur toutes les infractions relevant de la compétence des juridictions militaires.

Mais pas seulement, son champ de compétence étant élargi à la faveur de ce décret, la DCSA peut aussi être chargée de la recherche et de l’investigation des infractions prévues par le code pénal relevant de la compétence des juridictions du droit commun qui portent atteinte à la sécurité nationale et à l’Armée nationale populaire. En effet, le service de la police judiciaire de cette direction relevant de l’état-major de l’armée peut mener des enquêtes sur le trafic de drogue et d’armes, le blanchiment d’argent, la corruption, les migrants…

*Retrouvez l’intégralité de nos articles sur la version papier


Post Views:
336

Advertisements