Corruption : Huit ans de prison ferme contre Tliba et le fils de Ould Abbès


Le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, a prononcé, hier, une peine de prison ferme de 8 ans, assortie d’une amende de 8 millions de dinars à l’encontre du député FLN Baha Eddine Tliba, poursuivi dans plusieurs affaires de corruption, dont «infraction à la réglementation de change et des mouvements des capitaux de et vers l’étranger».

Skander Ould Abbès, fils de l’ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès, a écopé de la même peine. Le tribunal a également condamné par contumace à 20 ans de prison ferme l’autre fils de Djamel Ould Abbès, Wafi, contre lequel un mandat d’arrêt international a été émis pour les mêmes chefs d’inculpation, en sus de l’obtention d’indus avantages. Poursuivi pour les mêmes accusations, en plus d’abus de pouvoir, Bouchnak Khelladi a été condamné à une peine de deux ans de prison assortie d’une amende de 200 000 DA, tandis que Mohamed Habchi a été acquitté des charges retenues contre lui.

Le parquet général avait requis, lors du procès, une peine de 10 ans de prison ferme contre Tliba et Skander Ould Abbès, tandis qu’une peine maximale a été requise contre son frère Wafi. Il a également requis 3 ans de prison ferme à l’encontre de Bouchnak Khelladi et Mohamed Habchi.

Post Views: 1 587