Contrebande de devises : un important reseau démantelé à Alger

Un réseau criminel suspecté de contrebande de devises a été démantelé par les autorités de la wilaya d’Alger ce mardi 14 mars. Au cours de l’opération, de grosses sommes en devises ont été saisies, ainsi que plusieurs pièces à conviction indiquant l’exercice du faux et usage de faux. C’est une jeune femme arrêtée en possession d’importantes sommes en euro qui a mis à la puce à l’oreille aux autorités. Suite à l’enquête, plusieurs personnes ont été inculpées et transférées devant le parquet.

À LIRE AUSSI : Trafic de drogues : un réseau exploitant des jeunes femmes démantelé à El Taref

Un réseau de malfaiteurs usant de fausses griffes bancaires démantelé à Alger

Dans un communiqué rendu public ce 14 mars, la Direction Générale de la Sûreté Nationale a publié un communiqué de presse revenant sur les détails de l’arrestation. Une jeune femme a été appréhendée à l’aéroport Houari Boumediene d’Alger en possession d’un montant en devise et d’un document bancaire falsifié. Après investigation, il s’est avéré que cette dernière appartenait à un groupe de malfaiteurs composé de 4 personnes. Les individus, appréhendés à leur tour par les forces de l’ordre, sont âgés d’entre 30 et 50 ans et agissent au niveau de la capitale.

communiqué police d'Alger

Plusieurs chefs d’inculpation sont retenus contre eux, notamment le faux et usage de faux, l’association de malfaiteurs ainsi que la falsification de sceaux. La violation de la législation sur les échanges et les mouvements de capitaux en provenance et à destination de l’étranger sera également évoquée lors du procès.

À LIRE AUSSI : Falsification des dossiers de visas : un réseau démantelé à Alger

Devises, faux cachets officiels et faux documents bancaires, la DGSN touche le pactole à Alger

Au cours de l’opération de démantèlement, 3 070 euros en liquide, 137 sceaux ainsi que des dizaines de documents bancaires ont été saisis. Les justificatifs bancaires possèdent une valeur collective de 8 070 euros et étaient utilisés pour falsifier des comptes. D’autre part, les griffes retrouvées appartiennent à des institutions administratives et bancaires privées et etaient destinées à copier la signature de ces institutions sur les dits-documents. 

Le réseau est suspecté de contrebande de devises et de falsification de documents à plusieurs niveaux. Les éléments de la sûreté nationale ont procédé à l’arrestation des individus, qui seront traduits devant le parquet d’Alger très prochainement.

À LIRE AUSSI : Relizane : 2 femmes faisant partie d’un réseau de prostitution arrêtées