Conflit PDG Sider El Hadjar/syndicat : Les sydnicalistes s’en remettent à Sidi Saïd


Le syndicat de l’entreprise Sider El Hadjar a été reçu avant-hier par Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de la centrale syndicale UGTA à Alger, avons-nous appris de sources syndicales. Conduits par Kamel Fritah, secrétaire général de l’union de wilaya de Annaba, les syndicalistes ont présenté à leur patron la situation tendue qui prévaut actuellement au complexe sidérurgique d’El Hadjar, au lendemain de la fin du conflit ayant opposé plus de 1500 contractuels CTA/CDD à la direction générale pour un problème de titularisation.

Pour ce faire, le secrétaire général de l’union de wilaya a remis au patron de l’UGTA un rapport détaillé sur l’état des lieux au niveau de l’usine, marqué par le refus de la direction générale de dialoguer avec son partenaire social. Ce qui a valu à l’usine un arrêt total de la production durant plus de dix jours dont les pertes ont été estimées, officiellement, à 10 millions de dinars/jour. «Outre les pertes, la circulation des tracts anonymes appelant les travailleurs au soulèvement contre le partenaire social, fraîchement élu par les urnes, et soutenir le PDG du complexe, Chemseddine Maatallah, a semé la zizanie dans les rangs des sidérurgistes», ont déploré les représentants des travailleurs auprès de leur premier représentant, le secrétaire général de l’UGTA. Après avoir été rassurés par ce dernier qui leur a promis de transmettre leurs doléances à la tutelle, les syndicalistes ont été reçus dans l’après-midi par Tarek Bouslama, le PDG du groupe Imetal, qui, faut-il le rappeler, a été à l’origine de la fin du conflit des contractuels.

Autour de la table d’Imetal, les représentants des travailleurs de Sider El Hadjar ont dressé un tableau noir concernant l’atmosphère pesante qui domine leur usine et les mauvais rapports qui caractérisent la relation entre le syndicat et le PDG de Sider El Hadjar. Au terme de cette réunion, il a été décidé d’une prochaine rencontre à Annaba entre le partenaire social, le PDG de Sider El Hadjar, le PDG du groupe Sider et celui du groupe Imetal, pour tenter de trouver une solution à ce problème. Le déplacement du syndicat à Alger intervient au lendemain de la désignation d’un des leurs, Azzedine Sghir, membre du bureau fédéral à la Fédération nationale des travailleurs de la métallurgie, mécanique, électrique et électronique (FNTMMEE), tout autant que trois autres dans ses différentes commissions.

Related Post

Zemmouri El Bahri (Boumerdès) : Il y a la forêt, l…
Lakhdaria (Bouira) : Pénurie d’eau au chef-lieu
Aït Yahia Moussa : Les doléances des villageois
Face aux risques de ralentissement de l’économie m…

Post Views: 44