Bouira a inhumé Mohamed Achour


Le jeune pompier Mohamed Achour (27 ans), décédé après avoir été emporté par les eaux pluviales au quartier des 250 Logements de la ville de Bouira, a été inhumé, hier, au cimetière du village Cheraga, dans la commune d’El Hachimia, au sud de la wilaya, dans une ambiance de tristesse, et ce, en présence d’une foule nombreuse composée de citoyens venus de plusieurs localités du pays.

En plus d’une marée humaine présente aux funérailles, ont assisté le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, et du directeur de la DGSN, ainsi que du DG de la PC, et les autorités locales de la wilaya.

La dépouille du défunt a été retrouvée hier par des sapeurs de la PC, non loin du déversoir des eaux usées d’oued Hous, après 18 jours d’intenses efforts déployés par les agents de la PC, mobilisant ainsi un affectif dépassant le millier d’éléments.

Porté disparu le 24 janvier dernier, alors qu’il participait à une opération de curage des avaloirs des eaux pluviales, sa disparition tragique avait suscité un vaste élan de solidarité.

Related Post

Tipasa : Débat sur les cimetières musulmans et chr…
Il a dit : Ahmed Tessa, ex-conseiller au ministère…
Accord entre l’OPEP et les non-OPEP : Un taux de c…
Affaire FCH – DJSL : Les précisions du DJS

Post Views: 117