Attaque de Paris: l’identité algérienne de l’agresseur remise en doute

Le mercredi dernier, six personnes ont été blessées suite à une arme blanche, au niveau de la gare du Nord de Paris. L’assaillant a été très rapidement neutralisé par les éléments de la police des frontières au niveau de la même gare, dont un qui a été également blessé.

À la suite de son interpellation, l’auteur de cette agression a été transféré vers l’hôpital pour soigner ses blessures, notamment au niveau du bras et du thorax, son pronostic vital étant alors engagé. Selon TF1, qui cite le parquet de Paris, l’agresseur présumé a pu être placé en garde.

Une enquête, pour tentative d’assassinat, a été ouverte par le parquet de Paris et a été confié à la brigade criminelle de la police judiciaire. En ce qui concerne l’arme de crime, le ministre de l’Intérieur français a parlé d’une arme dangereuse, mais pas d’un couteau. Selon TF1 qui cite des sources policières, l’agresseur présume a utilisé un crochet métallique.

Attaque à l’arme blanche à Paris : l’identité algérienne de l’agresseur remise en doute

Avec l’avancement de l’enquête, le profil de cet assaillant commence à se dessiner. Les premières sources qui ont parlé de ce dernier ont indiqué l’origine algérienne de cet agresseur. Cependant, selon les déclarations du parquet de Paris, cette hypothèse reste à confirmer.

En effet, la vérification étant toujours en cours, le parquet de Paris a indiqué qu’il pourrait s’agir d’un ressortissant né en Libye ou en Algérie. Son âge n’est également pas encore confirmé. Selon la procureure de la République de Paris, son identité fait encore l’objet de vérification.

Conformément à cette dernière, suite à plusieurs affaires dont il a fait objet. Cet assaillant a été enregistré, sous différentes identités, dans le fichier automatisé des empreintes digitales. Et ce, conformément à ses nombreuses déclarations au cours de ces précédentes affaires.